Actualités

La titularisation de tous les agents de la fonction publique territoriale 

Un objectif pour l’unité de traitement dans la fonction publique

Céline Tabou / 4 août 2012

Lors d’une conférence de presse, jeudi 2 août, Paul Vergès a pointé du doigt une décision du Tribunal administratif de La Réunion qui juge la sur-rémunération illégale. À cette occasion, le sénateur a dénoncé les conditions précaires dans lesquelles vivent des milliers de Réunionnais et surtout l’inégalité de traitement de ces derniers. 
La titularisation de la totalité des agents de la fonction publique territoriale permettrait d’éviter les pressions politiques, notamment lors des élections. Ces méthodes permettent à des responsables politiques d’avoir des agents électoraux et de faire campagne, mais aussi de garantir un vivier de voix. 
Cette titularisation permettrait également de sortir près de 17.000 Réunionnais de la précarité, en effet, les contrats aidés ou encore les contractuels ne possèdent pas la sécurité de l’emploi et doivent rester dans l’expectative. Paul Vergès a expliqué que La Réunion était à un "tournant dans la vie économique et sociale" parce que la titularisation est refusée à 80% des Réunionnais travaillant dans la fonction publique. 
La précarité de l’emploi dure depuis des décennies à La Réunion, et le jugement donne l’argument qui permet de réduire les coûts de la titularisation. Il permet donc de mettre fin à tout risque de clientélisme.
« Le gouvernement ne peut plus se taire quand un jugement dit vous appliquez une mesure illégale », a indiqué Paul Vergès. Ce dernier a demandé l’alignement des fonctionnaires territoriaux sur ceux des fonctionnaires d’État. Il prône ainsi « l’unité de la fonction publique, qu’elle soit d’État, qu’elle soit territoriale, qu’elle soit hospitalière. Personne ne doit être diminué et personne ne doit être avantagé pour un même travail ».

 Céline Tabou 


Kanalreunion.com