Actualités

La vérité reniée par la droite au pouvoir

Le gouvernement quitte l’Assemblée quand un parlementaire condamne les propos d’extrême droite du ministre de l’Intérieur

Céline Tabou / 9 février 2012

Les propos du ministre de l’Intérieur ne cessent de provoquer la polémique, mardi à l’Assemblée nationale, lors d’une question au Premier ministre sur les propos de Claude Guéant, Serge Letchimy, député de la Martinique, n’a pas hésité à dénoncer le caractère raciste des déclarations du ministre sur les civilisations.

Divisée par rapport aux propos de Claude Guéant, la droite tente tout de même de rester solidaire et unie en détournant le débat sur le nazisme. Cette énième affaire fait renaître les précédentes déclarations de Claude Guéant, Brice Hortefeux et Nicolas Sarkozy, destinées à récupérer les voix du Front National, faute de décollage dans les sondages.

Racisme banalisé

« Une constante parfaitement volontaire », a dénoncé Serge Letchimy. Depuis 2007, la droite n’a eu de cesse de tenir des déclarations injurieuses. L’an dernier, le ministre de l’Intérieur s’était inquiété du nombre grandissant des musulmans en France métropolitaine. Mais soutenu par son chef d’État, qui avait déclaré que le « drame de l’Afrique » venait du fait que « l’homme africain n’est pas assez entré dans l’histoire… ».
Cette banalisation aura été dénoncée mardi 7 février, un député de l’opposition, Serge Letchimy, a décidé de réagir dans l’hémicycle aux déclarations de Claude Guéant : « Toutes les civilisations, toutes les pratiques, toutes les cultures, au regard de nos principes républicains, ne se valent pas ». « Quelle idée a-t-on de hiérarchiser les cultures si ce n’est dans un dessein politique nauséabond ? Aujourd’hui les civilisations, demain les religions, jusqu’où iront les comparaisons dans un pays qui, depuis longtemps, a mal à sa diversité ? », a écrit H. Marie Ouédraogo, du quotidien béninois, “L’observateur”.

La droite refuse le débat

Préférant quitter l’hémicycle, le premier ministre, François Fillon, a démontré l’incapacité de débattre et de dénoncer les déclarations racistes de ses ministres. Le chef du gouvernement évite ainsi de répondre à une question qui pourrait mettre à mal la (future) campagne de Nicolas Sarkozy. Selon “Le Monde”, François Filon aurait décidé de quitter l’hémicycle d’un geste de la main et aurait également déclaré « c’est insupportable ». « Insupportable » de répondre aux déclarations également contestées par des cadres du parti présidentiel ? François Fillon aura ainsi évité tout débat, mais tenu à demander au groupe socialiste de condamner de tels propos, car « il est des comparaisons qui font honte à ceux qui les professent ». François Fillon oublie les nombreuses fois où il s’est rendu à la tribune devant les députés pour défendre les propos racistes de Claude Guéant, mais également de Brice Hortefeux, connu pour ses dérapages verbaux. De son côté, Jean-Marc Ayrault, président du groupe PS a répliqué en dénonçant « des provocations réitérées du ministre de l’Intérieur ».

Céline Tabou

Younous Omarjee soutient Serge Letchimy

Réagissant aux propos tenus par Serge Letchimy à l’Assemblée nationale, Younous Omarjee, député de l’Alliance des Outre-mer, a tenu à féliciter le député martiniquais pour son discours, dans la droite ligne de son prédesseur Aimé Césaire.


Kanalreunion.com