Actualités

Lancement des Régionales avec l’Alliance à Saint-Denis

Céline Tabou / 1er mars 2010

Le Parc des Expositions de Saint-Denis a accueilli un public nombreux hier sur un air de maloya. Accompagné de ses colistiers, et Gilles Lerperlier, président de l’AJFER, Paul Vergès, a appelé les Réunionnais à voter pour l’Alliance afin que La Réunion se développe durablement.

« Bienvenue à toute La Réunion ». Le ton était donné, les intervenants ont exposé leurs motivations et programmes pour La Réunion, et pas seulement pour les Régionales.

• Jean-Pierre Marchau, l’écologie au coeur du développement de la Réunion

JPEG - 18.6 ko
(photos J.-F. N.)

Partisan du rapprochement, cet ancien membre des Verts appelle au « rapprochement » pour construire La Réunion de demain. Après être revenu sur son parcours, notamment à l’ACCIDOM, l’association qui a lutté contre l’installation d’un incinérateur de déchets à La Réunion, Jean-Pierre Marchau a rappelé que « l’écologie ce n’est pas seulement brandir une banderole, pour faire part de son mécontentement, mais c’est construire, c’est entrer dans des projets à la hauteur des enjeux qui auront un impact sur la société réunionnaise ».

• Dominique Dambreville est engagée pour le développement des jeunes de notre pays

« Le développement durable passe par le développement des hommes et des femmes de notre île », Dominique Dambreville a expliqué que le projet politique mis en oeuvre va tordre le cou à l’illettrisme. « Les experts ne peuvent pas décider pour les autres. Ils ne peuvent pas voir les intelligences dormantes dans les cases, faute d’apprentissage correct ». La candidate a appelé à prendre le temps pour mettre en place une politique durable, « je prends place avec vous, cela prendra le temps qu’il faut, mais on y arrivera ».

• Philippe Jean-Pierre, le bilan de 12 années de gouvernance de Paul Vergès est sans conteste

« La Réunion est la première région de France en matière d’engagement et de financement », Philippe Jean Pierre repose le débat économique dans son contexte. La présidence de Paul Vergès a permit à La Réunion de progresser économiquement. Les progrès et projets mis en place par la Région, vont relancer l’économie, l’emploi et l’activité sur le long terme. Le professeur d’économie a rappelé l’importance de confier le développement de la Région (tram-train, route du littoral) à des mains expertes, qui voient sur le long terme. « L’Alliance est une liste responsable, une liste qui va au delà des clivages, et qui pourra être amène dans l’avenir à préparer l’économie de La Réunion », a-t-il conclut.

• Alain Armand, « manger pour la tête »

Le temps de la honte est passé, aujourd’hui il faut « être fier de ce qu’on est ». Alain Armand a mis en avant trois aspects essentiels pour lui : l’identité réunionnaise, la fierté passe par la cionstruction d’un homme réunionnais qui affronte l’avenir sans difficulté ; la responsabilité, Alain Armand a mis en évidence la capacité des Réunionnais à bâtir la Réunion de demain, et la vérité, Alain Armand a rappelé que le seul qui puisse réaliser les promesses faites est Paul Vergès.

• Brigitte Malet, « tissons dès aujourd’hui un lien social, une politique basée sur l’humain »

« Manger pour la tête lé bon, mais manger pour le ventre lé mieu ». La candidate Brigitte Malet a fait le constat que plus de 400.000 personnes vivent avec un faible revenu, et ne parviennent pas à s’en sortir. Brgitte Malet a appelé au changement pour les 52% de Réunionnais vivant sous le seuil de pauvreté, les personnes âgées qui ont du mal à survivre avec moins de 500 euros par mois. Elle souhaite également aider les milliers d’enfants qui sortent de l’école sans savoir lire ou écrire. Celle qui fait entendre les voix des sans-voix a argué « le Réunionnais est capable, le Réunionnais est fier », l’important est d’oeuvrer pour les gens avec volonté et détermination.

• Gilles Leperlier, « un jeune sur deux est au chômage »

Le président de l’AJFER a mis en cause la politique de casse social de Nicolas Sarkozy, et protesté contre les milliers de jeunes qui voient leur pouvoir d’achat diminuer d’année en année. La situation est devenue alarmante pour les jeunes. Plus de 3.000 jeunes diplômées se sont inscrit au Pôle Emploi, la hausse démographique risque d’augmenter ce chiffre. « L’heure n’est plus au constat, ni à la démagogie », Gilles Leperlier a appelé à la construction d’un vrai projet élaboré pour les jeunes de l’île. Gilles Leperlier souhaite un « nouveau système » mettant fin à un modèle injuste, « cent Réunionnais sont employés, contre 900 venant de l’étranger et de métropole ». La priorité est de « donner des emplois aux Réunionnais ».

• Maya Cesari, « OSE, l’excellence de La Réunion »

Maya Cesari a appelé à « développer l’excellence à tout les niveaux ». « L’invention, la créativité et l’innovation sont basées sur les connaissances et le savoir faire Réunionnais », il faut donc les utiliser pour « transformer les handicaps de l’île en atouts majeurs ». L’universitaire a mis en avant l’espace géographique que constitue La Réunion. La zone océan Indien peut permettre à La Réunion de se développer. Elle a également appelé à la revalorisation des richesses présentes sur le sol réunionnais, notamment avec la découverte de nouvelle souche de sucre pouvant lutter contre la sécheresse.

• Pierre Vergès, « l’Alliance va aider La Réunion à se développer »
Pierre Vergès a rappelé les projets de la Région dans les domaines de l’identité et de la culture. « Aujourd’hui, on voit partout des gens parler kréol », Pierre Vergès appelle à travailler le devoir de mémoire, tant avec le Maloya, devenu patrimoine immatériel de l’UNESCO, et bientôt présent dans le dictionnaire Le Petit Robert. Il a également indiqué « nous, on est au centre de la politique réunionnaise, parce que le devoir, c’est d’être ferme et respectueux face à Paris ». Il a conclu en expliquant que la liste de l’Alliance est « une grande famille ». Pierre Vergès a mis l’accent sur « l’esprit d’équipe qui nous anime » et la différence fondamentale qui existe entre les candidats de l’Alliance et les autres listes.

• Michel Lagourgue, « rassembler, c’est l’intérêt général »

Devant sa mère, Monique Lagourgue, le président du Modem Réunion a rappelé le rôle instigateur de son père Pierre Lagourgue dans le projet de construction de la route des Tamarins. Symbole de l’ouverture, le président du Modem Réunion a mis l’accent sur la perte de dynamisme du Nord de l’île. Il a mis en cause l’annulation des chantiers tels que le Zenith et le Pôle Océan, qui détruisent le paysage. Michel Lagourgue a exposé les grands défis à venir : le problème de la filière canne dont les financements vont être renégocier en 2014 ; l’octroie de mer en 2013 ; les négociations pour les financements de l’Union européenne et de l’État français. Le candidat a lancé une pique à la ministre de l’Outer-mer Machin Penchard, « l’argent de l’État ne peut pas seulement aller à la Guadeloupe ».

• Catherine Gaud, « rassembler et unir les compétences pour s’engager au développement de La Réunion »

Catherine Gaud a expliqué les raisons de son ralliement à la liste de l’Alliance, « Paul Vergès m’a appelé à servir un plus grand nombre de gens, pour s’attaquer à la cause, plutôt qu’aux conséquences ». Souhaitant se « battre pour changer les choses », Catherine Gaud appuie la Maison des civilisations et de l’unité réunionnaise. « Connaître sa culture et celle des autres, permet d’être tolérant et de respecter les autres ». Cette dernière a conclu, « face aux dangers et défis, le but est d’aider celui qui ne s’est jamais renié, en faisant preuve de courage, celui qui sait dire non aux puissants, celui qui imagine le monde depuis 20 ans, celui qui assume ses responsabilités et ne renonce jamais » : Paul Vergès et l’Alliance.

• Camille Sudre fustige les opposants

« C’est la dernière fois que l’on vote pour la Région, car en 2014, il n’y aura plus de Région ». Camille Sudre pose les choses et dit clairement qu’aujourd’hui « c’est tout ou rien ! Le 14 mars, c’est vous qui allez décider ». Mettant en avant les contradictions des élus de droite, il qualifie la campagne adversaire de « jeu de massacre ».

C.T.


Kanalreunion.com