Actualités

Lançons le grand dialogue réunionnais

Dès le lendemain de la victoire de dimanche

Manuel Marchal / 25 mars 2011

Mercredi, Paul Vergès a préconisé un grand débat public pour faire entendre les voix de La Réunion dans la présidentielle.

L’UMP est en déroute, cela se vérifie aussi bien à La Réunion qu’en France. Cela démontre que ces élections se placent sous le signe du changement. La politique de casse sociale du gouvernement est sanctionnée. Pour changer de politique, il faudra changer au plus haut sommet de l’État. Cela sera possible l’année prochaine, et pour cela il faut créer les conditions nécessaires.
La première est une victoire claire et nette des forces du changement à ces Cantonales. Il n’a suffi que d’un tour pour que cette condition soit remplie. En France, l’UMP en est réduit à recycler des arguments de l’extrême droite pour tenter de racler les fonds de tiroir, à La Réunion l’UMP n’a plus aucune chance de prendre le Conseil général pour en faire une Région-bis au service du gouvernement.
Mais ce changement ne pourra pas intervenir sans l’implication des Réunionnais, d’où la nécessité de s’y préparer.
Lors de sa conférence de presse mercredi, Paul Vergès a lancé la proposition d’un grand débat public après les élections. Il s’agit d’associer un maximum de Réunionnais à la recherche de solutions à nos défis spécifiques.
Voici quatre mois, le 7ème Congrès du Parti communiste réunionnais avait souligné qu’aucun parti n’a le monopole de la réflexion et des propositions. L’ampleur des défis à relever est telle que la solution ne peut venir que d’un débat associant tout le monde. L’esprit de rassemblement doit prévaloir, il reste donc à déterminer ensemble quelles peuvent être les modalités de ce débat.
Sur l’élan de la victoire de dimanche prochain, allons lancer dès maintenant le grand dialogue réunionnais afin d’intégrer dans le changement les propositions de notre pays.

M.M.


Kanalreunion.com