Actualités

« Le 30 septembre, le chômage des jeunes au cœur de nos préoccupations ! »

Témoignages.re / 6 septembre 2012

Il n’y a pas de mot assez dur pour qualifier la situation à La Réunion. En Grèce, par exemple avec 23,1% de chômeurs et une économie délabrée, les experts nous disent que c’est la dépression. Alors, qu’en est-il à La Réunion ?
Pour reprendre un terme approprié à notre positionnement géographique, nous dirons qu’ici, dans notre pays, pire qu’une dépression c’est un cyclone tropical aux effets dévastateurs.
Pour éclairer mon propos des chiffres. Des statistiques derrière lesquelles se trouvent des personnes bien vivantes et qui n’aspirent qu’à pouvoir travailler et vivre dignement.
Ainsi, rappeler que 60% des jeunes de La Réunion sont sans emplois n’est pas un luxe. À titre de comparaison, il faut savoir que le pourcentage de jeunes chômeurs dans l’Union européenne est de 22,7%. Cela veut dire qu’à La Réunion, nous avons le taux de chômage le plus élevé de toute l’Union européenne.
Cela se traduit par un mal-être profond, un sentiment d’abandon et l’expression d’une révolte malheureusement incomprise. Cela se traduit aussi par la résignation et l’absence de perspectives d’avenir dans le but légitime de construire une famille.
Imaginez vous ce que peut ressentir un jeune qui a l’impression de faire partie d’une génération brisée, qui se réveille chaque matin et qui se dit que : « koi mi sa fé zordi ? ».
Pourtant, le jeune réunionnais est capable. Il est créateur, il sait s’exprimer, il a du cœur. Sur le plan de la création artistique, le jeune réunionnais a du talent qu’il sait faire partager avec les autres. À mes yeux, et rien que sur ce point il nous appartient, de l’accompagner et de l’encourager davantage.
Dans le même temps, la crise qui frappe durement notre jeunesse, n’est pas la conséquence d’une opération du « Saint-Esprit ». Étant croyante, j’aurai plutôt tendance à penser le contraire.
En tout cas, il m’est plutôt d’avis que le chômage en général et celui des jeunes en particulier est la conséquence pour l’essentiel d’un système. Même s’il est vrai que les Contrats d’Avenir apporteront une petite bouffée d’oxygène, cette mesure ne suffira certainement pas à éradiquer ce cancer social qu’est le chômage à La Réunion.
Doit-on changer de système ? Peut-on encore le changer ? Y’a-t-il des solutions ? Pour sa part, le PCR, mon Parti souhaite contribuer à l’élaboration de propositions concrètes.
C’est une des raisons qui m’amène à soutenir l’initiative prise par le PCR d’organiser une Assemblée extraordinaire le 30 septembre prochain. Assemblée au cours de laquelle des réponses porteuses d’espoir seront débattues devant l’opinion publique.

Faaïza Ibrahim
Membre du Conseil de la Reconstruction

Contribution à la Reconstruction

Depuis le vendredi 24 août, "Témoignages" sert de support à la publication de la Lettre de la reconstruction. Ces pages hebdomadaires visent à favoriser l’expression d’opinions sur la reconstruction du Parti.

En conséquence, "Témoignages" reçoit des réactions.

Pour la clarté du débat, "Témoignages" ne publiera que les contributions signées par leur auteur, ainsi que celles qui se refusent à toute attaque personnelle.

Tout texte anonyme et tout écrit injurieux ou diffamatoire n’aura donc aucune suite.

Merci de votre compréhension.

La Rédaction



Kanalreunion.com