Actualités

Le bâtiment de l’ex-future médiathèque doit « être détruit »

La section communiste de Saint-Paul et l’aménagement du centre-ville

Céline Tabou / 1er avril 2015

Alors que le collectif Citoyen Cimendef manifestait mardi 31 mars devant les grilles de la Région, afin de contester la transformation de la médiathèque saint-pauloise en conservatoire régional, le secrétaire de la section PCR de Saint Paul, Philippe Yee Chong Tchi Kan, affirmait la veille qu’il faut « détruire ce bâtiment », qui est « une erreur ».

JPEG - 110 ko
Un bloc de 6 étages en plein centre-ville. Les communistes estiment que ce bâtiment comporte des risques, il existe une « possibilité d’effondrement ». (photomontage Périphériques Architectes)

La Commission permanente de la Région a adopté mardi l’acquisition par la Collectivité du bâtiment de l’ex-future médiathèque situé au centre-ville de Saint-Paul. Ce dernier accueillera le Conservatoire à Rayonnement Régional ouest et un espace de proximité dédié aux événements culturels pour un jeune public.

Projet lancé par l’ancienne mandature d’Huguette Bello, la médiathèque Cimendef est « une erreur parce que ce bâtiment, à cet endroit, participe à la continuation de la politique municipale » antérieure.

Pour Philippe Yee Chong Tchi Kan, cette structure est « l’illustration de ce qu’on aurait jamais fait. Le bâtiment n’est pas prévu dans le programme de 2008, alors faire croire à une préoccupation culturelle alors qu’ils ont contribué à la destruction de la MCUR [1], ça ne passe pas, pour nous, communistes ». D’autant plus qu’ « on n’avait pas l’ambition de faire mieux que la précédente mandature, comme il a été dit, concernant ce bâtiment ».

Pour le secrétaire de section, l’erreur est écologique, car « on n’a jamais cessé de demander l’étude du sol, mais on ne l’a toujours pas eue », bien qu’il « existe de l’eau à 50 centimètre sous le sol ». Raison pour laquelle, « la zone n’a pas besoin d’arrosoir automatique » a expliqué ce dernier. Ensuite, en matière de circulation, celle-ci devrait s’avérer encore plus difficile.

« Le bâtiment doit être détruit, parce qu’il est un risque pour les usagers du fait des phénomènes climatiques et de la possibilité d’effondrement de la structure », a assuré Philippe Yee Chong Tchi Kan, qui n’a pas eu connaissance de la décision des élus de L’Alliance, concernant l’avenir de cet bâtiment.

[1Maison de la Civilisation et l’Unité Réunionnaise.


Kanalreunion.com