Actualités

Le changement, c’est aussi assurer une éducation pour bouger à vélo

Un joli "P’tit Tour à vélo" dimanche dernier avec l’UFOLEP

Témoignages.re / 30 mai 2012

Une quarantaine de personnes, dont une bonne dizaine d’enfants, ont participé dimanche dernier à un très agréable "P’tit Tour à vélo" familial organisé à Saint-Paul par l’UFOLEP de La Réunion (Union française des œuvres laïques d’éducation physique). Une association représentée notamment par Gilles Elma et dont la devise est : « Tous les sports autrement ».

Les randonneurs ont pris le départ vers 9 heures devant le CREPS, sur le front de mer de Saint-Paul, en direction du Tour des Roches et puis du Cap Lahoussaye, avant le retour en ville. Soit une distance d’environ 20 km, parcourue en une heure trente, avec plusieurs pauses pour apprécier la beauté des paysages.
Cette balade était organisée en partenariat avec l’USEP (Union sportive de l’enseignement du premier degré), à l’occasion de l’édition 2012 du "P’tit Tour à vélo USEP". Une action qui est en train de se dérouler dans toute l’île pour la quinzième année consécutive.

Une action éducative

Avant le départ et avant de présenter le parcours de la balade de dimanche aux côtés de Gilles Elma, Thierry Grimaud, éducateur sportif et responsable de l’USEP, a fait un premier bilan de cet événement, qui a notamment pour but d’apprendre aux enfants réunionnais les avantages des déplacements à vélo et les moyens d’assurer ces déplacements en toute sécurité. Les premiers parcours se sont déroulés mardi au Port, La Possession et Saint-Paul (400 participants), mercredi à Saint-Denis et Sainte-Marie (350 participants), jeudi au Tampon (540 participants) et vendredi à Saint-Leu et L’Étang-Salé (502 participants).
Les derniers parcours auront lieu ce mardi dans la région de Saint-Pierre et mercredi dans celle de Saint-Benoît. Au total, Thierry Grimaud estime à 2.300 le nombre d’écolières et écoliers des classes primaires qui auront participé cette année à cette action éducative en faveur du vélo.

Préjugés négatifs sur le pédalage

Durant la balade de ce dimanche, on a pu voir à quel point les enfants sont capables de se déplacer à vélo en sécurité et comment ils apprécient ce mode de déplacement. Dans le cadre de la bataille pour le développement durable à mettre en œuvre enfin dans notre pays, il est donc important de développer dans nos écoles l’éducation autour des déplacements à vélo.
Cela fait partie du changement politique global à réaliser au plus vite dans toute l’île. Sinon le peuple réunionnais restera victime de la politique du tout-automobile et des préjugés négatifs que le pouvoir leur a mis dans la tête au sujet du pédalage.

Correspondant


Kanalreunion.com