Actualités

Le « Club des socialistes affligés »

France

Céline Tabou / 14 mai 2014

Après les épisodes houleux de la Droite éclatée l’an dernier, cette année le Parti Socialiste a vu des cadres et militants s’écarter de la rue Solferino, depuis le tournant libéral du président socialiste François Hollande.

Créé par le socialiste Liêm Hoang Ngoc lance, le 12 mai, le « Club des socialistes affligés » est destiné à remettre en cause la politique économique menée par François Hollande et Manuel Valls. Cette initiative rappelle les récentes prises de positions des députés socialistes à l’annonce du Plan de Manuel Valls, le 16 avril.

« Affligé par l’orientation politique du gouvernement »

Liêm Hoang Ngoc, membre du bureau national du PS, proche d’Henri Emmanuelli, est économiste de formation. Il a décidé de publier "Le Manifeste des socialistes affligés" avec l’universitaire et ancien encarté socialiste Philippe Marlière. Ce document dénonce la politique d’austérité du gouvernement, raison de l’échec aux municipales. Ces derniers expliquent que : « L’ampleur de ce plan d’austérité n’est pas due à la pression des marchés, mais au financement d’un transfert de 1,5 point de PIB (30 milliards) sans contreparties en faveur des profits des entreprises, au nom d’une « politique de l’offre » ».

Face à cela, « Socialistes et sociaux-démocrates, nous sommes affligés par l’orientation politique du gouvernement actuel. Nous l’estimons néfaste et démobilisatrice pour les électeurs de gauche qui avaient nettement indiqué vouloir rompre avec le Sarkozysme en 2012. Ce choix fragilise le PS et la gauche dans son ensemble ». La charge est sévère contre le gouvernement, qui a décidé de réduire les dotations des collectivités territoriales, ponctionner les budgets de la Défense mais aussi de l’ensemble de Fonction publique, et de toucher aux prestations sociales.

Recomposer la Gauche

Une politique anti-sociale dénoncée à plusieurs reprises par les députés et les cadres du parti, car le « choix fondamental » de la politique de François Hollande « n’a été délibéré dans aucune instance de notre parti, et a-fortiori dans aucun congrès ». Une orientation politique, cause de la défaite aux élections, et conduit « nombre de militants socialistes a (ndrl) d’ores et déjà déserté le terrain du combat politique ».

L’objectif de ce Club est de « regrouper les citoyens actifs, intellectuels, militants associatifs, politiques et syndicaux qui veulent aider la gauche », a expliqué Liêm Hoang Ngoc. Ce dernier a indiqué vouloir « mener collectivement la bataille idéologique et politique que la gauche a perdue au cours de ces trente dernières années » et œuvrer à la « recomposition de la gauche qui pourrait s’opérer au sein d’une nébuleuse rose-vert-rouge » (PS, Europe écologie-Les Verts et le Front de gauche).

Céline Tabou


Kanalreunion.com