Actualités

Le co-développement, l’avenir de La Réunion

2012 : le changement. Quel changement ? Pour qui ? Par qui ?

Témoignages.re / 19 avril 2012

Grâce à sa position géographique, La Réunion a la possibilité de développer de nouveaux horizons d’une part avec les îles voisines de l’océan Indien et de l’autre dans un environnement géo-économique plus large sur l’axe afro-asiatique

Ouvrir La Réunion vers l’extérieur

Pour répondre à l’urgence sociale, des dirigeants avaient lancé La Réunion sur la voie d’un développement durable, prenant en compte les atouts et les contraintes propres de La Réunion, fondés sur l’appartenance de l’île à la République française, à l’Union européenne et à l’océan Indien. La Réunion est aujourd’hui faiblement intégrée dans la région, en raison de son triple statut qui l’oblige à se référer essentiellement à la compétence de Paris. La responsabilité en incombe aussi à la Région Réunion qui a décidé de privilégier l’axe Paris-Maurice et d’oublier Madagascar et les Comores.
De plus, l’économie à 80% tertiaire est une des raisons de son isolement, dont les monopoles alimentaire et pétrolier. Autre raison de la nécessité de mettre en place un co-développement, le taux de chômage de 29,7% de la population, dont 60% de jeunes, parmi lesquels de nombreux diplômés possédant un savoir-faire qui servirait les voisins.
Plus de la moitié des importations viennent de France, plus des deux tiers d’Europe.
Par ailleurs, la hausse démographique mondiale confère à La Réunion un statut particulier et l’opportunité de créer des relations économiques et commerciales avec des pays comme Madagascar, qui devra faire face aux mêmes défis que La Réunion, en développant l’agriculture, l’aquaculture, l’industrie, etc.

Les données de la crise

- La majorité des importations vient d’un continent situé à 10.000 kilomètres où le coût de production est très élevé.

- La direction UMP de la Région a décidé d’oublier Madagascar et les Comores.

- La Réunion transformée en point d’appui de l’axe Paris/Port-Louis.

- Conditions extrêmement dures imposées à un voisin pour entrer à La Réunion.

- Obligation pour les touristes indiens ou chinois de passer par Maurice pour entrer plus facilement à La Réunion.


Kanalreunion.com