Actualités

Le collectif « Force de Propositions pour Saint-Pierre »

L’amorce d’un rassemblement citoyen participatif dans le Sud

Témoignages.re / 6 septembre 2014

6 mois après les dernières municipales, le collectif Force de Propositions pour Saint-Pierre a fait le point sur différents dossiers concernant la capitale du Sud.

Le collectif Force de propositions porte une alternative à la majorité municipale de Saint-Pierre. Il tenait hier sa première conférence de presse dans la capitale du Sud. Il souhaite aujourd’hui être dans une démarche constructive plutôt que d’opposition.

« Ainsi nous passons de la confrontation à la construction critique », indique Krishna Damour, « c’est pourquoi, après avoir rencontré et discuté avec les uns et les autres, nous avons constitué un collectif similaire à un poste d’observation tel un mirador citoyen ».

Ce collectif qui se nomme « force de Propositions pour Saint-Pierre », se destine à être un observatoire vigilant sur la politique globale qui affecte l’évolution sociale, économique et culturelle de la ville de Saint-Pierre par la déclinaison de propositions pragmatiques.

Rencontres prévues avec la population

« Ce collectif représenté ce matin par quelques membres a l’ambition de se structurer dans l’objectif de devenir un rassemblement citoyen participatif », précise Krishna Damour, « c’est dans ce sens que ce collectif organisera des rencontres avec la population de Saint-Pierre et des débats sur des sujets qui influencent la vie présente et future des Saint-Pierroises et des Saint-Pierrois ».

Les premiers dossiers à l’ordre du jour sont les suivants :
- L’achat du terrain Albany par la mairie (Parking du front de mer où devait avoir lieu un multiplexe).
- Le projet du multiplexe à Pierrefonds conduit par Mauréfilm.
- La sécurité des biens et des personnes sur le front de mer.
- Le Programme ANRU à Bois d’Olives.

Pour un débat sur l’aménagement du front de mer

Concernant le premier point, il est parvenu l’information que la commune de Saint-Pierre s’apprête à acquérir le terrain Albany qui appartient à la SIDR . Ce terrain fait actuellement office de parking recevant chaque jour des centaines d’usagers. Le collectif dit qu’il sera en effet acheté pour environ 4 millions d’€. « C’est donc une bonne nouvelle pour ceux qui s’y garent quotidiennement. Et cela d’autant plus, que le multiplexe qui était prévu de s’y installer se déplacera à Pierrefonds ». Et de rappeler que cette décision était demandée depuis 6 ans par l’opposition municipale.

Le collectif demande à la municipalité de ne pas se précipiter vers le premier promoteur venu et propose d’élever à cet endroit, un complexe immobilier sous forme de mât de navire dans lequel pourraient s’y établir des bureaux d’affaires et administratifs, des galeries commerciales, des restaurants, un bowling, des centres de sport et un parking en silo…etc.….

Le débat est lancé.
Le collectif salue aussi le déplacement à Pierrefonds du projet du multiplexe porté par le groupe Mauréfilm qui était prévu initialement de se construire sur le terrain Albany. « À Pierrefonds, le multiplexe sera plus important avec une implantation sur deux hectares pour accueillir 10 salles prés du domaine de café pour une meilleure visibilité. Dans ces conditions, les places de parkings seront plus nombreuses, et l’accessibilité des cinéphiles sera plus commode ».
Là aussi, « un combat a porté ses fruits ».

Sécurité : l’Etat doit assumer

Sur la sécurité des biens et des personnes au front de mer les week-ends, Krishna Damour propose une motion demandant au ministère de l’intérieur, le renforcement des effectifs de la police nationale.
Actuellement, chaque week-end, il y a la Compagnie départementale d’intervention (CDI) qui vient prêter main forte aux patrouilles de la police nationale. Mais manifestement, cela ne suffit pas, c’est pourquoi une nouvelle patrouille de la BAC en plus de celle qui existe, s’installera à l’hôtel de police de la ville. Et cette nouvelle équipe de la BAC se consacrera aux week-ends. Aussi, une patrouille de policier viendra s’ajouter aux 3 patrouilles actuelles. C’est ce que le collectif a appris de source officielle.
« En ce qui nous concerne, nous renouvelons notre demande du renforcement de l’effectif de la police nationale malgré ce qui est annoncé car cela reste encore insuffisant. Il serait convenable que l’effectif total de la police nationale de Saint-Pierre soit porté à 150. Nous proposons également que des opérations conjointes entre la police nationale et celle de la municipalité soient développées ».

Solidarité avec Bois d’Olives

Le collectif appelle aussi à l’action à Bois d’Olives, un des quartiers les plus pauvres de La Réunion selon une étude de l’INSEE. En effet, ce quartier cumule des handicaps. Il est à la fois précaire et vulnérable. « Ce quartier doit donc bénéficier des programmes de la politique de la ville. Un plan ANRU doit donc être mis en œuvre à l’image de ce qui a été réalisé avec brio à la Ravine Blanche. Nous soutenons entièrement ce projet pour bois d’Olives ».
« Nous exhortons ainsi de toutes nos forces le député de la circonscription à soutenir ce dossier qui est urgent pour la population car elle espère beaucoup de cette rénovation urbaine », conclut Krishna Damour.


Kanalreunion.com