Actualités

Le Conseil de la Reconstruction

La nouvelle instance dirigeante du PCR

Témoignages.re / 29 septembre 2012

Prenant acte des dysfonctionnements du Comité central et à la suite de la réunion du 18 juin à Cœur Saignant, la Conférence des secrétaires de section s’est élargie et est devenue le Conseil de la Reconstruction. C’est l’instance qui dirige le Part communiste réunionnais jusqu’à son prochain congrès.

Depuis le 18 juin dernier, le Parti communiste réunionnais a une nouvelle instance dirigeante. Depuis déjà plusieurs mois, le Comité central avait cessé de se réunir du fait de ses dysfonctionnements.

Force est de constater qu’il n’était pas rare de lire le lendemain de ses réunions un compte-rendu partial dans les colonnes du "JIR" ou du "Quotidien". Malgré tous les efforts déployés par son secrétariat, il a fallu prendre acte de l’impossibilité de redresser le fonctionnement de cette instance.

Après le succès de l’assemblée extraordinaire du 19 février à Sainte-Suzanne, c’est la conférence des secrétaires de section qui a été amenée à devenir la nouvelle instance délibérante jusqu’à la réunion du 18 juin au Cœur Saignant au Port.

C’était au lendemain du second tour des législatives.

Le 17 juin, au soir du changement de majorité parlementaire en France, le PCR avait fixé le cadre du débat : « le PCR réunira très prochainement ses organisations de base pour examiner dans la plus parfaite franchise toutes les faiblesses et insuffisances dans l’application de sa ligne politique, de ses déficits dans sa communication, et dans l’exercice de la démocratie de base, autant de conditions essentielles à la cohésion du Parti ».

Et de préciser la méthode : « la parole doit être donnée à tous les membres du Parti, de la base au sommet, pour l’analyse collective de la situation, pour la critique comme pour l’autocritique. Ceci est primordial pour entamer la refondation nécessaire du Parti ».

Dès le lendemain, la conférence des secrétaires de section élargie se transformait en Conseil de la Reconstruction. 5 jours plus tard, ce Conseil élisait une Direction collégiale de 35 membres.

Depuis trois mois et demi, un chemin a été parcouru. Mais c’est aujourd’hui, lors de cette Assemblée générale extraordinaire, que la Reconstruction vit son premier moment décisif.

C’est aux camarades réunis ce dimanche à La Rivière de lui donner tout son sens. Tout comme nos aînés qui ont réussi à mettre fin à la colonie en 1946 et qui ont créé le parti en 1959, soyons dignes de notre responsabilité.

À nous de veiller à ce que le peuple réunionnais puisse toujours compter sur l’outil principal de sa libération : son Parti communiste réunionnais.

Le calendrier de la Reconstruction

19 février : Assemblée extraordinaire de Sainte-Suzanne.

1.500 délégués valident le programme du PCR présenté aux candidats à la présidentielle et investissent les candidats du Parti aux législatives.

28 mars : après analyse des réponses, le PCR annonce qu’il soutiendra François Hollande dès le premier tour de la présidentielle. Après que le candidat du "Changement c’est maintenant" se soit engagé sur les points essentiels du programme du PCR.

1er avril : François Hollande dit oui à l’autonomie énergétique et alimentaire, au tram-train, à l’emploi des Réunionnais et à la gouvernance. Il rend hommage aux dirigeants du PCR et à la démarche du parti.

22 avril : François Hollande obtient la majorité absolue dès le premier tour à La Réunion

6 mai : 71% des voix pour François Hollande, plus de 81% au Port, le record.

10 juin : plus de 50% d’abstention au 1er tour des législatives. Pour le 2e tour, les candidats du PCR appliquent pour 6 d’entre eux le désistement républicain.

17 juin : le PCR annonce la réunion de toutes ses organisations de base : « La parole doit être donnée à tous les membres du Parti, de la base au sommet, pour l’analyse collective de la situation, pour la critique comme pour l’autocritique. Ceci est primordial pour entamer la refondation nécessaire du Parti ».

18 juin : Réunion du Cœur Saignant

Pendant une grande partie de la nuit, un Conférence des secrétaires de section élargie jette les bases de la Reconstruction. Le Conseil de la Reconstruction est né

20 juin : Communiqué d’Elie Hoarau

Le secrétaire général du PCR annonce publiquement la création du Conseil de la Reconstruction, une nouvelle instance du PCR.

23 juin : 1er Conseil de la Reconstruction

À la mairie du Port, plusieurs décisions dont le soutien à Paul Vergès et Elie Hoarau injuriés la veille par un journal, et la création de 4 ateliers de réflexion et d’une Direction collégiale du Conseil.

2 juillet : 1ère réunion de la Direction collégiale

21 juillet : 2e Conseil de la Reconstruction

Le Conseil réunit à a mairie du Port lance un appel à l’Assemblée extraordinaire le 30 septembre, et annonce que le PCR présentera ce jour là un Manifeste pour la Reconstruction.

18 août : 3e Conseil de la Reconstruction

À la mairie du Port, parmi les décisions prises, l’envoi d’un courrier à François Hollande pour le sensibiliser sur la situation de La Réunion.

22 août : conférence de presse du Conseil de la Reconstruction

Une forte délégation du Conseil présente la proposition du PCR au président de la République : une conférence sociale, économique et environnementale à La Réunion.

24 août : 1er numéro de la Lettre de la Reconstruction

Un mois après la diffusion d’un numéro d’une Lettre aux adhérents, c’est la première parution dans "Témoignages" de Nout Zournal, un rendez-vous hebdomadaire.

29 août : l’architecture du futur site Internet du Parti

La sous-commission numérique présente en Commission communication le projet d’architecture du futur site Internet du Parti.

8 septembre : 4e Conseil de la Reconstruction

C’est dans l’ancienne école Hyppolyte Foucques de Saint-Louis que se tient cette réunion.

22 septembre : 5e Conseil de la Reconstruction

Sainte-Suzanne accueille la réunion de l’instance dirigeante du PCR.

Après le 30 septembre : un programme d’actions



Kanalreunion.com