Actualités

Le contexte particulier du « procès fleuve de la CIVIS »

En plein débat sur l’aménagement du territoire du Sud

Manuel Marchal / 25 septembre 2010

Dans son édition du 21 septembre dernier, le "JIR" annonce la tenue au mois de décembre du procès du président de la CIVIS, Michel Fontaine. Cette procédure aura lieu dans un contexte particulier, au moment où la fusion des deux communautés d’agglomération du Sud est évoquée.

Regrouper la CIVIS présidée par Michel Fontaine et la CaSud dirigée par Didier Robert en une seule communauté d’agglomération est un débat en cours. En effet, le Sud est la seule micro-région où se côtoient deux intercommunalités. Dans l’Est, il n’y a que la CIREST, dans le Nord uniquement la CINOR et dans l’Ouest, c’est le TCO.
Les deux communautés du Sud sont présidées par des membres des deux plus importantes communes de la micro-région. Didier Robert est le premier adjoint au Tampon, tandis que Michel Fontaine est le maire de Saint-Pierre.
Or, ce dernier doit être jugé en décembre prochain dans ce que le "JIR" appelle « le procès fleuve de la CIVIS ».
Ce qui veut dire que ce procès aura donc lieu dans ce contexte bien particulier de réflexion sur l’aménagement du territoire du Sud.

M.M.


Kanalreunion.com