Actualités

« Le développement de La Réunion passera impérativement par le développement des pays de la zone »

8ème Forum économique des îles de l’océan Indien

Témoignages.re / 4 décembre 2012

Du 28 au 30 novembre 2012 s’est tenu au Parc des Expositions et des Congrès de Saint-Denis le 8ème Forum économique des îles de l’océan Indien.
Des opérateurs économiques et délégations officielles de Madagascar, Comores, Mayotte, Maurice, Les Seychelles, La Réunion, mais aussi d’Afrique du Sud, d’Inde, de l’Asie du Sud-Est, y étaient conviés.
Voici le discours de Roland Robert, 1er Vice-président du Conseil général, à l’occasion de l’ouverture du forum, le 28 novembre dernier.

« Je suis très heureux de participer à cette 8ème édition du Forum économique des îles de l’océan Indien. Je tiens tout d’abord à excuser Madame la Présidente du Conseil général qui est tenue par d’autres engagements et qui ne peut pas, avec regret, être parmi nous aujourd’hui. Je tiens donc, en son nom, à souhaiter la bienvenue à La Réunion à nos honorables invités des pays voisins.

Nous avons beaucoup à apprendre des uns et des autres. Le Forum économique est ce lieu où, ensemble, nous pouvons échanger nos idées, renforcer nos liens et bâtir notre avenir commun.

La Réunion, une île à la croisée des continents

La Réunion est certes la voix de l’Europe et de la France dans l’océan Indien. Nous avons un statut particulier, celui de Département d’Outre-mer et de Région Ultrapériphérique. Nous avons des contraintes économiques particulières, notamment des échanges privilégiés avec la France et l’Europe et des barrières douanières spécifiques.

Malgré ces spécificités, La Réunion est avant tout une île des Mascareignes, une île de l’océan Indien, une île d’Afrique, une île d’Asie, une île d’Océanie… Une île à la croisée des continents.

Notre destinée est indissociable de celle des pays de la zone. Il est indispensable aujourd’hui qu’il y ait une prise de conscience : le développement de La Réunion passera impérativement par le développement des pays de la zone.

La coopération régionale : une ardente obligation

Alors que la crise économique fait rage sur nos territoires, la coopération régionale n’est pas juste une nécessité. Elle est devenue une ardente obligation.

La vision du Conseil général de La Réunion est que la coopération régionale doit être un levier majeur visant à renforcer la solidarité sociale et à créer une véritable solidarité économique entre nos territoires.

Il faut, d’une part, savoir se rassembler et s’entraider. C’est le fondement de la solidarité sociale que nous mettons en œuvre au quotidien à travers nos politiques de coopération régionale en matière d’éducation, de santé, de développement culturel ou encore de promotion de la place des femmes dans nos sociétés respectives.

Mais il faut aussi mettre en œuvre une stratégie de co-développement, gagnant-gagnant, permettant de renforcer les échanges économiques entre les territoires. C’est la solidarité économique que nous devons mettre en œuvre, en matière de tourisme, de commerce, mais aussi d’insertion.

Le savoir-faire réunionnais exporté

Le Conseil général mène d’ailleurs depuis plusieurs années une politique volontariste en faveur de la promotion de la mobilité et l’insertion professionnelle des jeunes Réunionnais qualifiés dans la zone.

C’est une action majeure voulue par la Présidente du Conseil général et inscrite dans le plan de mandature de la collectivité. Cette politique s’articule autour de 2 axes : l’exportation du savoir-faire réunionnais et l’acquisition d’un savoir-faire pour les Réunionnais.

Concernant l’exportation du savoir-faire réunionnais :

- Des jeunes Réunionnais accompagnés par le Conseil général ont pu mettre leurs compétences au service du développement de la francophonie dans les pays de la zone. Ils sont nombreux à avoir tenté cette expérience réussie à Madagascar, aux Seychelles, en Afrique du Sud, en Zambie, en Namibie et au Botswana. Et nous souhaitons poursuivre nos actions et élargir le cercle des destinations avec l’Inde ou les Comores.

- Le Conseil général soutient également le SDIS 974 dans ses missions de réhabilitation et d’équipement des casernes et de formation des sapeurs-pompiers malgaches.

- En matière agricole, notre collectivité est déjà intervenue en appui aux petites agricultures paysannes malgaches dans le cadre des structurations de filières agricoles comme la culture de l’ognon ou du maïs.

Concernant l’acquisition de savoir-faire grâce à l’expertise des professionnels de la zone :

- Nous permettrons à des jeunes Réunionnais de vivre une expérience professionnelle aux Seychelles dans le secteur de l’hôtellerie et de la restauration afin de perfectionner leurs compétences.

- La Présidente du Conseil général souhaite aller plus loin en 2013 avec la mise en place de Résidences économiques. L’objectif étant de rechercher des initiatives économiques intéressantes et innovantes, notamment à l’international, et d’accompagner nos jeunes à l’acquisition de ce savoir-faire afin qu’à leur retour sur l’île, ils puissent créer une activité locale similaire, adaptée aux spécificités réunionnaises.

- La Présidente du Conseil général plaide également pour la mise en place d’une “Ronde de la jeunesse de l’océan Indien” afin de permettre aux jeunes Réunionnais et aux jeunes des pays de la zone de se former, et ainsi contribuer au renforcement des échanges interculturels et intellectuels.

La Réunion doit s’insérer dans les organisations présentes dans la zone

Nous avons une chance inouïe. Comme je l’ai dit, La Réunion est à la croisée des continents et les potentiels économiques et touristiques ainsi que de partage des connaissances et des savoir-faire sont immenses. 29 millions de consommateurs dans le premier cercle de pays qui nous entourent. Des milliards de consommateurs en comptant l’Inde, la Chine et les pays d’Afrique.

La coopération régionale est une chance à saisir.

Si notre île est déjà intégrée dans un ensemble économique (Europe), l’enjeu majeur est qu’elle doit s’insérer dans les organisations présentes dans la zone.

Je tiens donc, en ce premier jour du Forum économique des Iles de l’océan Indien, à appeler à l’unité.

J’ai la conviction qu’en matière d’action extérieure, La Réunion ne pourra gagner que si elle joue « collectif », que si l’ensemble des acteurs publics et privés sont mobilisés autour d’une stratégie cohérente et opérationnelle. C’est ce que nous sommes venus rechercher aujourd’hui et que nous devrons trouver.

Je suis très heureux de constater l’intérêt de l’ensemble des partenaires pour ce Forum économique des Iles de l’océan Indien qui, j’espère, sera une réussite et l’occasion de créer des partenariats nouveaux.

C’est dans la diversité des idées et dans la multiplication des échanges que nous nous enrichirons et que nous parviendrons à créer les conditions d’un co-développement économique durable et harmonieux.

Je vous remercie. »


Kanalreunion.com