Actualités

Le Fonds Paul et Laurence Vergès donné aux Archives départementales

Rendre accessible au plus grand nombre une page de notre histoire

Manuel Marchal / 16 mars 2017

Hier, la signature d’une convention entre la famille Vergès et le Département a précédé la séance plénière du Conseil départemental. Par cet acte public et solennel, Françoise Vergès et Pierre Vergès ont remis aux Archives départementales le Fonds Paul et Laurence Vergès. Accessible au plus grand nombre, ce fonds regroupe des photos, des manuscrits et autres documents. Ils apportent un éclairage sur l’oeuvre de celui qui a fait naître la conscience de la fierté d’être Réunionnais, et sont un outil de recherche pour mieux comprendre l’histoire contemporaine de La Réunion.

JPEG - 68.8 ko
Autour de Nassimah Dindar et de Françoise et Pierre Vergès, des compagnons de route de Paul Vergès notamment le PCR représenté par Elie Hoarau, président, Maurice Gironcel, secrétaire général, et Gélita Hoarau, sénatrice.

Paul Vergès avait la préoccupation de la transmission de la connaissance au plus grand nombre. C’est pourquoi le 7 octobre dernier, il avait manifesté son intention de léguer ses archives aux Archives départementales. Le Fonds « Paul et Laurence Vergès » rassemble un grand nombre de documents, de manuscrits et de photos sur toutes les périodes de la vie de Paul Vergès, de sa naissance à son dernier mandat de sénateur. En janvier dernier, les Archives ont reçu 65 cartons de textes, documents et photos qu’elles ont commencé à traiter.

Hommage aux compagnons de route

La cérémonie d’hier dans l’hémicycle du Conseil départemental a rendu publique cette initiative. Elle s’est conclue avec la signature d’une convention par Françoise Vergès et Pierre Vergès d’une part, et par Nassimah Dindar présidente du Conseil départemental d’autre part. Outre les conseillers départementaux, cet événement s’est déroulé en présence de plusieurs compagnons de route de Paul Vergès, notamment Elie Hoarau, président du PCR, Maurice Gironcel, secrétaire général du PCR, Gélita Hoarau, sénatrice de La Réunion, Raymond Lauret, ancien premier adjoint de Paul Vergès, Idriss Omarjee, Catherine Payet et Ginette Ramassamy, anciens collaborateurs de Paul Vergès, ainsi que Catherine Gaud, ancienne vice-présidente de la Région sous la mandature de Paul Vergès.

JPEG - 68.2 ko
Pierre Vergès, Nassimah Dindar, présidente du Département, et Françoise Vergès lors de la signature de la convention de don aux côtés du directeur des Archives départementales.

Accessible au plus grand nombre

Pierre Vergès a souligné la fierté de rendre accessible à tous des documents qui retracent une part importante de l’histoire contemporaine de La Réunion. Ce don aux archives départementales permettra au plus grand nombre de connaître la complexité des problèmes que Paul Vergès souhaitait faire partager à ses interlocuteurs. C’est aussi la réalisation de la volonté de Paul Vergès.

« C’est à partir de La Réunion que s’écrira l’histoire du peuple réunionnais », a poursuivi Françoise Vergès. Ce fonds ne concerne pas seulement Paul et Laurence Vergès, il est élargi à leurs camarades de luttes, aux partis progressistes de la région notamment. Il appartient désormais aux chercheurs, cinéastes et écrivains de s’en saisir et d’en faire une lecture dynamique. Aucune condition autres que légales n’est fixée pour l’exploitation de ces archives.

Mieux connaître notre histoire

Après ces interventions, une projection a présenté au public une série de photos et documents extraite de ces archives. C’étaient des images de l’enfance de Paul Vergès, de son travail au sein du PCF puis du PCR, de la clandestinité dans les années 1960, des photos de meetings du PCR et du Front de la jeunesse autonomiste de La Réunion (FJAR). D’autres clichés ont révélé des documents de travail et des rencontres avec des responsables politiques d’autres pays, tels que Ho-Chi-Minh.

Ce don de la famille Vergès aux Archives départementales permettra aux Réunionnais de mieux connaître leur histoire, grâce à l’étude des documents de celui qui a fait naître une conscience, celle d’être fier d’être Réunionnais.

M.M.


Kanalreunion.com