Actualités

Le goût de la caméra...

J.B. / 22 juin 2013

Le 12 février, les députés sont réunis à l’Assemblée nationale pour le vote en première lecture du « projet de loi ouvrant le droit au mariage aux couples de même sexe ». 568 personnes votent pour, contre ou s’abstiennent. Un parlementaire n’a pas eu le courage d’assumer ses responsabilités et n’a pas pris part au vote : Mme Bello.

Le 23 avril, c’est le vote en seconde lecture à l’Assemblée nationale. Si 566 députés donnent leur position en votant pour, contre ou en s’abstenant, toujours pas de trace de Mme Bello dans le résultat du scrutin. Comment deux mois plus tôt elle n’est ni pour, ni contre, ni ne s’abstient, elle n’est pas là.

Cette attitude n’a pas manqué d’étonner les observateurs attentifs et objectifs de la vie politique réunionnaise. Comment donc la députée que le "JIR" désigne personnalité de l’année est-elle totalement absente du débat parlementaire le plus médiatique depuis le changement de majorité ?

Quant aux militants des droits humains, ils n’ont pas manqué de relever que la présidente de l’UFR n’a pas pris position sur une loi qui vise à mettre fin à une discrimination empêchant deux personnes de même sexe de se marier.

Ils ont aussi vu qu’elle n’a rien dit quand le débat s’est radicalisé dans la rue, alors qu’elle est une habituée des cortèges.

Près de deux mois après le vote de la loi, la doyenne des députés de La Réunion n’a toujours donné aucune explication sur cette série d’absences. Les électrices et les électeurs attendent toujours ses explications.

Mais un événement est arrivé. C’est dans la commune où elle est maire que doit être célébré le premier mariage entre personnes du même sexe à La Réunion. Les supputations allaient bon train, car beaucoup se demandaient si elle allait rester cohérente, et donc continuer à fuir.

Mais le goût de la caméra était trop fort. La doyenne n’a pas pu s’empêcher d’être à nouveau aux premières loges comme si de rien n’était.

À en croire le flot de réactions qui a suivi sur les radios locales, cette nouvelle trahison n’a pas été appréciée. La sanction se rapproche…

Ce comportement doit faire réfléchir toutes les personnes qui ont cru qu’elle avait des convictions profondes. Récemment, elle avait déclaré qu’elle s’opposait à la défiscalisation par idéologie, mais maintenant, elle lui trouve toutes les vertus. C’est vraiment léger, mais le goût de la caméra l’emportera toujours.

J.B.


Kanalreunion.com