Actualités

Le gouvernement prépare-t-il la France à entrer en guerre ?

À 24 heures des élections cantonales et 14 mois de la présidentielle

Témoignages.re / 19 mars 2011

L’annonce d’un cessez-le-feu par le colonel Kadhafi n’a pas suspendu les préparatifs guerriers du gouvernement. À 24 heures des élections cantonales et à 14 mois de la présidentielle, la débandade est-elle si grande du côté de l’UMP que le gouvernement est prêt à préparer une guerre ?

Le Conseil de sécurité de l’ONU a autorisé jeudi 17 mars les États membres à « prendre les mesures nécessaires afin de protéger les populations civiles en Libye contre les attaques des forces loyales au dirigeant libyen Mouammar Kadhafi ». Le Conseil de sécurité a également décidé la mise en place d’une zone d’exclusion aérienne, sans pour autant délimiter cette zone.

En réponse à ce vote de l’ONU, Mouammar Kadhafi a annoncé vendredi 18 mars que son pays allait « observer immédiatement un cessez-le-feu et mettre fin à toutes les opérations militaires », a déclaré Moussa Koussa, ministre des Affaires étrangères libyen, lors d’une conférence de presse.

Mais malgré cette déclaration, Paris continue ses préparatifs de guerre, et les médias annoncent le plan de bataille. La question qui se pose n’est pas de savoir si le cessez-le-feu va durer, mais d’où partiront les bombardiers français, du Sud de la France ou de la Corse ?

Le gouvernement français multiplie les déclarations aventureuses dans les médias. Apparemment, l’UMP a lancé une opération de préparation de l’opinion à la guerre, et cela quelques heures avant le début des élections cantonales.

A la différence de la guerre en Irak en 2003, la France a décidé de s’engager aux côtés des Anglais et des USA pour lancer une offensive rapide en Libye.

Le chef de l’État, Nicolas Sarkozy, rompt avec la précédente alliance France-Allemagne, qui avait décidé de ne pas suivre les États-Unis et la Grande-Bretagne. La diplomatie française d’alors allait dans le sens de la construction européenne, selon l’axe traditionnel Paris-Berlin. Cette fois-ci, la France dirigée par Nicolas Sarkozy se rallie aux adeptes de la guerre et impérialistes anglo-saxons. Est-ce à ce point la débandade à l’UMP pour que Nicolas Sarkozy précipite les choses et prépare une guerre quelques heures avant les élections cantonales ?


Kanalreunion.com