Actualités

Le Gouvernement veut reprendre sa parole… avec l’aide de Michel Vergoz

Geoffroy Géraud-Legros / 19 mars 2010

Depuis le début de la crise, le Gouvernement a distribué l’essentiel de l’argent public aux banques. Dans ce contexte, l’État lorgne sur les 2 milliards 200 millions qu’il doit aux Réunionnais dans le cadre du Protocole de Matignon. Pour cette opération de recouvrement de fonds, il peut compter sur Didier Robert, responsable UMP… mais aussi sur Michel vergoz.

Le fonctionnement des institutions est organisé selon une répartition des compétences bien identifiée : certains domaines, dont les plus notables sont la culture, l’aménagement du territoire, sont du domaine… D’autres compétences demeurent celles de l’État, dont le logement et l’emploi. Malgré cela, la Région s’engage pour l’emploi en utilisant sa compétence dans le domaine de l’aménagement du territoire : c’est le lancement des grands chantiers.

Le Gouvernement racle les fonds de tiroir

La Route des Tamarins a ainsi permis de créer 3.000 emplois directs et indirects dans le domaine du BTP. Les grands travaux actés au Protocole de Matignon débloquent pour un programme de grands travaux une somme record de 2 milliards 200 millions d’euros. Ces accords ont été signés entre Paul Vergès et Dominique de Villepin, alors Premier ministre.
Depuis, la crise est passée ; les temps sont durs. Le Gouvernement actuel, qui en est réduit à racler les fonds de tiroir après avoir distribué l’argent public aux banques, voudrait bien récupérer sa mise. Mais en République, les engagements sont les engagements, et ils doivent être tenus… à moins, bien sur, que les élus réunionnais n’y renoncent eux-mêmes, et déchargent l’État de ses obligations.

Vergoz et Robert, recouvreurs de fonds

Didier Robert s’emploie activement à permettre au Gouvernement de reprendre son argent, par un programme de démolition systématique des grands chantiers : et pour cause ! N’est-il pas un responsable national du parti au pouvoir, l’UMP ?
En revanche, le Gouvernement a été — agréablement — surpris de trouver un appui de poids en la personne de Michel Vergoz, qui milite activement contre le Tram train, comme il militait hier contre la Route des Tamarins. À en croire la tête de liste socialiste, l’État n’a aucune compétence essentielle, ne doit rien payer : la Région est, selon ses dires, responsable de tout. Ainsi, il exonère le Gouvernement de toute responsabilité. Menacé par les socialistes partout en France, le pouvoir UMP doit se réjouir de trouver à La Réunion l’appoint de la tête de liste PS…

Geoffroy Géraud-Legros



Un message, un commentaire ?



Messages






  • michel vergoz paiera un jour sa traitrise, les réunionnais n’aurons pas la mémoire courte !il n’a rien de "socialiste" dans son attitude, il ressemble étrangement à besson, kouchner, bokel etc etc beaucoup pense méme que si sarko lui proposait un poste au gouvernement il ne le refuserait pas ! maintenant grace à lui le peuple de la réunion va payer un long tribu à sa traitrise, merci michel vergoz !

    Article
    Un message, un commentaire ?


Kanalreunion.com