Actualités

Le groupe Bello-Annette refuse de s’opposer à la hausse d’un impôt

Quand Didier Robert ponctionne les automobilistes pour compenser la baisse des dotations de l’État

Témoignages.re / 30 avril 2016

L’augmentation de 30 % de la taxe sur les immatriculations à La Réunion a fait l’objet d’une motion déposée par le groupe LPA, demandant la suppression de ce projet. Dans sa logique, la majorité a voté contre cette motion. Mais l’opposition s’est divisée. Le groupe Bello-Annette a choisi de laisser faire Didier Robert et s’est abstenu, alors que le groupe LPA a voté pour la suppression de l’augmentation de la taxe. Manifestement sur cette question, le groupe Bello-Annette n’a pas semblé très motivé à l’idée de prendre la défense des intérêts des contribuables.

JPEG - 69.6 ko
Le budget 2016 prévoit la hausse de la taxe sur les immatriculations.

La séance plénière du Conseil régional a commencé par la lecture de nombreuses motions. Joé Bédier a présenté un texte pour la pleine application des alinéas 2 et 3 de l’article 73, afin que La Réunion puisse adapter les lois. Il demande donc que les élus s’associent à la démarche visant à supprimer l’alinéa 5 de l’article 73. Motion renvoyé en commission sectorielle.

Thierry Robert a ensuite lu une motion demandant d’annuler la hausse de 30 % de la taxe sur les immatriculations. Il souligne en effet que ce n’est pas aux Réunionnais de payer la faillite de la Région dans la politique des transports, qui oblige à l’achat de voitures du fait de l’absence d’alternatives crédibles.

Le conseiller d’opposition affirme que l’on a tout fait pour pousser les Réunionnais aux tout-voiture, avec NRL notamment. Or, les voitures coûtent plus cher, ainsi que les pièces détachées. Il estime donc de faire plutôt des économies sur le fonctionnement, arrêter avec les fêtes et les opérations « bat’carré ».

Didier Robert a donné suite à la demande d’urgence au sujet de cette motion. Le débat obligatoire qui a suivi a permis de constater la division de l’opposition.

Jean-Alain Cadet, représentant des Verts dans le groupe Bello-Annette, a donné sa position. Il ne s’est pas opposé à l’augmentation, avançant même des propositions pour l’utilisation de cette hausse des impôts. Il a demandé que le produit de la hausse de la taxe soit fléché vers les transports collectifs, les pistes cyclables et la prise en charge d’une prime pour les salariés qui vont au travail à vélo.

Pour sa part, la majorité a défendu cette mesure qui va ponctionner encore les Réunionnais. Car c’est par ce moyen que le groupe de Didier Robert dit vouloir compenser la baisse des dotations de l’État.

Au moment du vote, seul le groupe LPA a voté pour l’adoption de cette motion qui visait à supprimer un nouvel impôt. Bello-Annette s’est abstenu, et la majorité s’est opposé. Manifestement sur cette question, Bello-Annette n’a pas semblé très motivé à prendre la défense des intérêts des contribuables.


Kanalreunion.com