Actualités

Le P.C.R. appelle à l’union des Réunionnais pour faire appliquer les propositions du Conseil National de la Résistance contre le système colonial

70e anniversaire du programme du CNR, les Jours heureux

Parti Communiste Réunionnais / 18 mars 2014

A l’occasion du 70e anniversaire de la publication du programme du Conseil national de la Résistance, intitulé “Les Jours heureux”, le Parti communiste réunionnais a publié hier le communiqué suivant.

Le Parti Communiste Réunionnais félicite et remercie les responsables des diverses organisations de la société civile à La Réunion qui ont pris l’initiative d’organiser une rencontre ce samedi 15 mars 2014 pour célébrer le 70ème anniversaire de la publication par le Conseil National de la Résistance en France de son programme intitulé "Les Jours Heureux". Un programme, « qui comporte à la fois un plan d’action immédiate contre l’oppresseur et les mesures destinées à instaurer, dès la Libération du territoire, un ordre social plus juste ».

Cette célébration est d’autant plus importante pour le peuple réunionnais qu’il est toujours victime d’un ordre social injuste et « des grandes féodalités économiques et financières de la direction de l’économie », dénoncés dans ce programme. En outre, il faut se rappeler que nos compatriotes se battent depuis plus de 70 ans pour remettre en cause ce système inhumain et notamment pour faire respecter leurs droits fondamentaux au sein de la République française.
C’est pourquoi le PCR invite également la population à suivre les projections du film "Les jours heureux" organisées par ce collectif d’associations pour faire connaître le message des résistants anti-nazis. Ces projections auront lieu le 27 mars à 18 heures à Lespas Leconte de Lisle (Saint-Paul) et le 31 mars à 18 heures à la Salle Canter de l’université du Moufia.

Ce message des résistants a été porté par de nombreux Réunionnais. En particulier celles et ceux qui ont participé à la libération de notre pays des collaborateurs nazis par l’accueil du "Léopard" le 28 novembre 1942, ainsi que celles et ceux qui ont rejoint les Forces de la France Libre pour contribuer à la libération de la France le 8 mai 1945.

Si aujourd’hui et dans l’avenir nous voulons rester pleinement fidèles à ces combattants de la liberté, il y a une mesure préconisée dans le programme du Conseil National de la Résistance qui doit particulièrement attirer notre attention. Il s’agit de la 3ème mesure à mettre en œuvre « afin de promouvoir les réformes indispensables » : « Une extension des droits politiques, sociaux et économiques des populations indigènes et coloniales ».

Cette piste est d’autant plus à suivre que 68 ans après l’abolition officielle du statut de colonie de notre pays par la loi du 19 mars 1946, le peuple réunionnais constate tous les jours que c’est un régime socio-économique, culturel et politique post-colonial qui a aggravé les injustices et les inégalités. Un régime qui ne respecte pas les principes de la République et la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme adoptée par l’O.N.U. le 10 décembre 1948.

Voilà pourquoi le P.C.R. appelle plus que jamais à l’union des Réunionnais pour faire appliquer les propositions du Conseil National de la Résistance contre le système colonial. Seule cette union dans la lutte en faveur d’un projet commun de développement humain de La Réunion face aux diviseurs et aux profiteurs du système permettra à notre peuple d’entrer dans l’ère de la responsabilité en créant lui-même une société harmonieuse et solidaire.


Kanalreunion.com