Actualités

Le PCF soutiendra le coprésident du Parti de gauche

Jean-Luc Mélenchon obtient près de 60% des suffrages des adhérents

Témoignages.re / 20 juin 2011

Avec 59,12% des suffrages obtenus, Jean-Luc Mélenchon obtient le soutien du PCF, il sera le candidat du Front de gauche à l’élection présidentielle. Ce vote conforte le choix de la Direction du Parti. Pour la première fois depuis 1974, le PCF soutiendra dès le premier tour un candidat à la Présidentielle qui n’est pas un de ses adhérents. Mais à la différence de 1974, le PCF tout comme Jean-Luc Mélenchon revendiquent leur appartenance à un rassemblement, le Front de gauche.

Jeudi, vendredi et samedi, les adhérents du PCF avaient à choisir quel sera le candidat que leur parti soutiendra à la Présidentielle. Le résultat a été publié hier. Trois candidats étaient en lice : Jean-Luc Mélenchon, coprésident du Front de gauche, André Chassaigne, député PCF, et Emmanuel Dang-Tran, dirigeant de la Section communiste du 15ème arrondissement de Paris.
69.227 adhérents étaient inscrits pour ce vote, et 70% y ont participé. Jean-Luc Mélenchon arrive en tête avec 28.251 voix, soit 59,12%. Il devance André Chassaigne, crédité de 17.594 voix, soit 36,82%, et Emmanuel Dang-Tran qui a obtenu quant à lui 1.944 suffrages, soit 4,07%.
Donné par fédération départementale, le résultat est contrasté.
André Chassaigne arrive en tête dans d’importantes fédérations comme le Nord (3.095 votants) avec 50,50%, le Val de Marne (2.370 votants) avec 51,01%, le Pas de Calais (1.973 votants) avec 67,46%, le Rhône (1.302 votants) avec 49,31% ou la Seine Maritime (1.257 votants) avec 49,56%.
Pour sa part, Jean-Luc Mélenchon arrive en tête dans les Bouches-du-Rhône (2.355 votants) avec 78,13%, en Seine-Saint-Denis avec 78,03%, à Paris (1.252 votants) avec 60,78%.
Emmanuel Dang-Tran arrive en tête dans une fédération, celle de la Haute-Saône (198 votants) avec 65,66%.
Jean-Luc Mélenchon est en tête dans la majorité des fédérations, avec des scores dépassant souvent les 70%, voire 80% dans une dizaine d’entre elles. Pour sa part, André Chassaigne réalise son meilleur pourcentage dans le Puy de Dôme, siège des usines Michelin, avec 80%.
Ce résultat conforte la décision prise par la Direction nationale du PCF, qui avait choisi Jean-Luc Mélenchon. À noter également que Jean-Luc Mélenchon et André Chassaigne situent leur candidature dans le Front de gauche, ce qui signifie que les deux candidats porteurs de ce concept obtiennent plus de 95% des voix.
C’est la première fois depuis 1974 que le PCF soutiendra dès le premier tour un candidat qui n’est pas adhérent à son parti.


Kanalreunion.com