Actualités

Le PCR a démarré l’année 2013

Assemblée générale de Saint-André, lutte contre la répression des organisateurs de la Boucan party

Témoignages.re / 21 janvier 2013

Les prévisions sont unanimes, 2013 sera encore plus difficile que 2012. Les plus fragiles seront les premiers à souffrir. Aux côtés des plus démunis, le Parti communiste réunionnais se mobilise. À Saint-André, les communistes ont tenu leur assemblée générale pour fonder la nouvelle section. À Saint-Paul, c’est la mobilisation contre la répression des jeunes promise par la municipalité. Depuis le 30 septembre, la dynamique continue.

JPEG - 68.6 ko

Samedi à Saint-André, des dirigeants du PCR et de la section.

L’assemblée générale de samedi à Saint-André a conforté le dynamisme croissant montré par le Parti communiste réunionnais au cours de ces derniers mois. Dans la ville dirigée jusqu’à son dernier souffle par le Docteur Raymond Vergès, les communistes se sont mobilisés pour reconstruire une section. Plusieurs d’entre eux étaient présents le 30 septembre à l’assemblée extraordinaire du Parti. Ils se sont constitués en Collectif provisoire. Le mouvement s’est élargi. Samedi lors de l’assemblée générale fondatrice, c’était l’union des générations pour renforcer le Parti.

Il y avait des militants qui avaient lutté aux côtés de Laurent Vergès, et des jeunes qui se sont engagés pour faire vivre les valeurs du PCR. D’autres, élus du Conseil municipal de Saint-André, ont décidé de venir renforcer la Section : ils ont marqué leur fidélité aux combats du Parti.

Ils ont choisi le Parti

Ce choix du Parti, il a été fait à Saint-Paul depuis longtemps par Pierre Thiébaut. Conseiller municipal de Saint-Paul, il a refusé de suivre le choix de son maire qui a fini par construire un parti pour combattre le PCR. Pierre Thiébaut a choisi le Parti, et c’est ce choix qu’il avait réaffirmé le 17 mars 2012, lors de la refondation de la Section PCR de Saint-Paul.

Alors, quand la Mairie de Saint-Paul menace de poursuite judiciaire les organisateurs du rassemblement de plusieurs milliers de jeunes à Boucan Canot, Pierre Thiébaut a réagi. Il demande d’accompagner les jeunes plutôt que de les réprimer. C’est le bon sens.

À La Réunion, 70% des jeunes sont privés de vacances à cause de la pauvreté, et moins de 10% d’entre eux passent cette période dans des structures organisées. Pour l’immense majorité des jeunes Réunionnais, il n’y a rien. Il n’est pas rare de voir des communes dépenser des centaines de milliers d’euros pour faire de l’animation, mais c’est souvent un échec : les jeunes refusent en masse d’y participer. Prenant acte de cette insuffisance, les jeunes ont répondu en masse à l’appel d’un d’entre eux à venir célébrer la fin des vacances sur la plage de Boucan Canot. L’institution est dépassée, tout comme ses beaux discours sur la jeunesse.

Le renforcement nécessaire

Être aux côtés des victimes d’un système injuste, c’est le rôle constant du PCR. C’est pour cela qu’en février dernier, il avait exigé du pouvoir la libération des jeunes emprisonnés pendant les émeutes.

Le succès de l’assemblée générale de Saint-André, c’est le point de départ d’une année de luttes aux côtés des plus démunis. Ce renforcement du Parti intervient au début d’une année qualifiée de difficile. Même le gouvernement reconnaît que 2013 sera l’année des difficultés.

Dans cette crise qui s’aggrave, le dynamisme du PCR est un atout pour les abandonnés, car ils pourront compter sur la solidarité des communistes pour passer le cap de tous les dangers.

JPEG - 46.5 ko

Lors de l’assemblée générale de Saint-André, la projection de "Sucre amer".



Un message, un commentaire ?



Messages






  • Et Moi ! Et Moi !
    Et , moi que fais-je ?
    Et, moi ! Et, Moi !
    Que ferais-je ?
    Je ne suis pas inscrit au P.C.R. Soyez rassuree, rassure a aucun Parti politique .
    Je connais le P.C.R. depuis 1963. J’ai rencontre Elie HOARAU lors de ses interventions a l association FRANCE TERRES DES ILES. J ai rencontre le Maire de la POSSESSION lors de sa greve de la faim pres du Ministere des OUTRE-MER. J’ai connu Claude HOARAU , Gervais BARRET, PONAMA.
    J ai connu Laurent VERGES. J ai milite avec des camarades a l U.G.T.R.F. dont le principal animateur a ete notre regrette Marcel. J ai ecoute Paul VERGES au 94 rue Jean Pierre TIMBAUD PARIS 11 e. J ai suivi les enseignements de Laurence VERGES.
    J ai compris combien est important de rencontrer des Femmes et des Hommes engagees, engages . Des Femmes, des Hommes qui se sont consacrees, consacres toute leur vie pour SERVIR LEUR PEUPLE . Le PEUPLE REUNIONNAIS.Malgre les coups, malgre les humiliations, malgre leur deportation, malgre la prison., les insultes...
    Ces FEMMES et ces HOMMES ont ete souvent condamnees, condamnes.
    Ces FEMMES et ces HOMMES ont sacrifie leur propre vie pour celles des autres. Meme quand elles , ils ont eu tord , elles , ils etaient toujours aux cotes des plus faibles.Jamais du cote des plus forts. JAMAIS.
    Elles, ils n’ont qu’un ideal : servir les plus faibles. Denoncer les injustices. Combattre sans relache les mefaits de cette politique oppressive. Cette politique qui rend encore plus pauvre celle , celui qui est deja tres pauvre.
    Elles ces Femmes, ils, ces Hommes VIVENT DEBOUT.
    Et , moi ? Et, Moi ?
    Je ne regarde que ce qui est HUMAIN. J’oublie ces querelles de pouvoir. Je ne retiens que ces actions menees chaque jour par ces Femmes militantes, par ces Hommes militants du plus petites, du plus petits aux plus grandes, aux plus grands.
    Elles , ils ont choisi de VIVRE pour les AUTRES.
    Et, Moi ? Et, Moi ?
    Depuis ces annees 1963 j’ai choisi d’etre un bon eleve . J’ai ecoute, j’ai regarde , j’ai decide . Et depuis ces annees -la alors que ces militantes, ces militants etaient condamnees, condamnes, expulsees, expulses de leur TERRE NATALE- ordonnance DEBRE- depuis ces annees j’ai essaye de comprendre ce MONDE et de faire des travaux pratiques.
    Depuis ces paroles sages et humaines de mes compatriotes j’ai choisi d’adherer au plus grand parti universel : le parti des petites gens, des pauvres, des sans grades . Ce parti des gens qui vivent chaque jour la misere, une vie de galere.
    Et comme devoir : je fais des travaux pratiques tels que m ont enseignes ces FEMMES et ces HOMMES.
    Elles ont ete militantes du P.C.R. Le sont toujours ...
    Ils ont ete des militants du P.C.R. Le sont toujours....
    Et, Moi ?
    Et, Moi ?
    Simplement leur eleve avec mes travaux pratiques.

    Article
    Un message, un commentaire ?


Kanalreunion.com