Actualités

Le PCR appelle à la mobilisation pour la priorité de l’emploi de Réunionnais dans la fonction publique

Halte à la discrimination

Cinthia Fontaine / 6 juillet 2012

« Les Réunionnais sont de plus en plus discriminés lors des embauches dans la fonction publique », alerte le Parti Communiste Réunionnais qui s’élève contre cet état de fait. Julie Pontalba et Yvan Dejean ont tenu un point presse afin de maintenir la mobilisation pour qu’à compétences requises égales un habitant de La Réunion ait la priorité pour les emplois dans l’île.

« L’emploi local doit aller en priorité aux locaux à compétences requises égales au vu de nos spécificités sociale et géographique, sur ce point, tous les hommes politiques semblent d’accord. Notre nouveau président de la République lors de sa venue à La Réunion en tant que candidat a pris un engagement dans ce sens. Pourtant dans les faits, nous ne constatons aucun changement, nous ne pouvons plus continuer comme cela » explique Yvan Dejean.
Les deux représentants du PCR ont tenu à illustrer ce propos par un exemple concret.
Pour les concours de direction d’établissement dans l’éducation nationale, l’Académie de La Réunion a compté 25 lauréats sur le total des 700 pour toute la France. Les meilleurs sont normalement nommés sur La Réunion. Cette année, 7 postes seront vacants dans l’Académie et 7 autres postes sont tenus par des non-titulaires qui n’ont pas passé le concours mais seulement 4 de ces postes ont été donné à des Réunionnais explique Julie Pontalba. Ces chiffres ont été publiés sur le site du ministère de l’Éducation. Tous les autres lauréats devront partir. Une a d’ores et déjà choisi de démissionner pour pouvoir rester au sein de sa famille sur l’île. « Pour quelqu’un qui habite ici, qui a construit sa vie sur l’île, une nomination en métropole est un choix difficile. Cette situation est inexplicable, incompréhensible surtout dans la situation de crise et de chômage que nous connaissons », souligne-t-elle. « Il y a une véritable chape de plomb sur les conditions d’attribution des postes. Il faut une véritable transparence sur le recrutement ».

Pourquoi pas un moratoire sur 15 ans ?

Le PCR, expliquent ses deux représentants, a d’ailleurs proposé qu’il n’y ait pas de mise en concurrence au niveau national pour les postes où les compétences existent à La Réunion. Il faut créer un moratoire sur l’emploi pour 15 ans pour réserver l’emploi aux locaux à compétences requises. Cela permettrait de pallier au chômage et de préparer La Réunion du million d’habitants.

Le Parti communiste réunionnais souhaite sensibiliser le gouvernement en demandant un entretien avec le ministre de l’Outre-mer lors de sa venue possible le 12 juillet. « Il n’est pas trop tard pour se mobiliser. On l’a déjà vu dans la nomination de la directrice de l’AGORAH ou du Parc National que la mobilisation paye. Aujourd’hui ce sont les directeurs qui sont nommés, à la rentrée, ce seront les enseignants, c’est pour cela qu’il faut continuer le combat pour que les Réunionnais puissent vivre et travailler sur leur île » souligne Julie Pontalba. « Car le problème n’existe pas que dans l’Éducation nationale mais dans toute la fonction publique. On connait le problème que connaissent les Réunionnais mutés dans la Police. Une association a d’ailleurs été créée qui se nomme "Mobilité sans retour, c’est pour dire… ».

Quel espoir pour les jeunes ?

« Les chiffres de l’INSEE montrent une aggravation du chômage. Demain (aujourd’hui,-NDLR) les résultats du Baccalauréat seront connus. Quel espoir donnons-nous à ces jeunes ? Quels encouragements ? Beaucoup de parents poussent les jeunes à avoir des diplômes à passer des concours dans l’espoir d’une meilleure insertion. Mais dans la réalité, ils ne sont pas sur de pouvoir trouver leurs places sur le marché de l’emploi souligne les deux porte parôles ».
Le PCR appelle à continuer la mobilisation pour la priorité à l’emploi des Réunionnais et interpelle les nouveaux parlementaires et le gouvernement à prendre position concrètement sur la question. Il est encore temps. Le Parti demande aussi une véritable transparence sur les conditions d’attribution des postes sur l’Académie.

CF


Kanalreunion.com