Actualités

Le PCR appelle la population à résister à la casse

Réunion publique organisée par les sections de Saint-Louis et de La Rivière

Sophie Périabe / 2 juin 2010

Au lendemain de l’annonce par la nouvelle direction de la Région de la casse d’un projet de plus de 2 milliards d’euros, l’esprit de résistance du peuple réunionnais s’est exprimé hier à Saint-Louis. Le Parti communiste réunionnais lance un appel à résister et à organiser la riposte face à la casse sociale.

De nombreux Réunionnais ont répondu présent à la réunion publique des sections communistes de Saint-Louis et de la Rivière. Une fois de plus, le maire de Saint-Louis a tenu à informer la population sur la situation réelle de la commune. En effet, une campagne de désinformation était jusqu’alors menée par l’opposition.
« Nous devons faire face à des coups montés chaque semaine » explique Claude Hoarau. Il est vrai que la situation financière de la commune est difficile mais « nous le savions, l’héritage n’était pas bon » poursuit le maire de Saint-Louis.
Des décisions difficiles ont été prises récemment dans le seul but de remettre les finances de la commune dans le vert. Or, « des personnels municipaux et un syndicat de l’opposition nous empêche de travailler, mais nous nous battrons » affirme Yvon Bello, conseiller général. « Nous sortirons du tunnel dans lequel l’adversaire nous avait engagé » continue Claude Hoarau.
Par des mesures difficiles, supportées par la population, l’augmentation des impôts et l’effort de 5% demandé aux travailleurs municipaux, « cette année, le budget ne sera pas en déficit, nous aurons un excédent de 2,5 millions d’euros ». Au cours des 3 prochaines années, « nous continuerons les efforts et nous réussirons à résorber le déficit » soutient le maire de Saint-Louis.
Malgré un budget serré, la commune continue à avancer et à concrétiser ces projets. « A partir du mois d’août, 34 préaux de la commune seront rénovés pour accueillir des panneaux photovoltaïques. Et c’est la société qui les installera qui financera les travaux. Ca lui rapportera de l’électricité pendant 30 ans. On ne pourra pas dire “na pu l’argent, y fé pu rien” » insiste Claude Hoarau.
C’est une première étape et il y en aura bien d’autres. « Nous continuerons à avancer même si nous sommes attaqués par l’opposition ».
Concernant la politique régionale, le président actuel a pris « des décisions politiciennes privant ainsi La Réunion de millions d’euros et privant les réunionnais de milliers d’emploi. Mais rien n’est perdu ». Pour les prochaines échéances électorales, le PCR et l’Alliance proposeront un projet économique et social pour la Réunion et « nous pourrons repartir d’un bon pied pour que La Réunion ait son train ».
La bataille n’est donc pas terminée, la lutte s’organise autour d’un vrai projet de développement pour la Réunion.

 S.P.  


Kanalreunion.com