Actualités

Le PCR de retour au cœur de Saint-Paul

Ouverture flamboyante de l’Espace citoyen 

Céline Tabou / 27 avril 2013

La permanence du Parti Communiste Réunionnais de Saint-Paul a été inaugurée, vendredi 26 avril, en présence de plusieurs centaines de militants et adhérents du parti. « L’espace citoyen de Saint Paul » a officiellement ouvert ses portes à l’ensemble des Saint-Paulois et des organisations désireuses de se réunir dans un espace convivial.

JPEG - 101.4 ko
Des militants nombreux de toutes les sections, une ambiance dominée par l’enthousiasme, tous les ingrédients étaient réunis pour que l’inauguration de la permanence du PCR soit une grande réussite. Cela n’a pas manqué, le PCR est de retour au coeur de Saint-Paul.

L’inauguration s’est faite sous l’égide du 350ème anniversaire de la naissance du peuple réunionnais, de l’autosuffisance alimentaire, et de « l’abolition de l’extrême pauvreté » avec pour objectif de « préparer La Réunion au million d’habitants », comment « résoudre l’alimentation de la population à un coût acceptable par les plus pauvres d’entre nous, mais aussi procurer à ces derniers les moyens d’une existence digne et épanouie ».

Président de la séance, Ary Yee Chong Tchi Kan a rendu hommage et remercié les « anonymes et tous ceux qui ont aidés », à organiser cet évènement. Les participants à cette inauguration ont eu droit à un sachet de légumes et un paquet de tisane, préparés par la section de Trois Bassins, autour d’un repas convivial fait par les militants de la section de Saint-Paul.

Une permanence renouvelée

Ary Yee Chong Tchi Kan a appelé à la responsabilité des communistes de l’île, car « on ne peut pas laisser dans le besoin notre peuple, sinon on ne serait pas digne d’être des responsables politiques ». Pierre Thiébault, au nom de la section, a de son côté rappelé les étapes de la construction de la section à Saint-Paul, du 17 mars 2012 avec l’assemblée re-constitutive de la Grande Fontaine au 19 mars 2013 avec le dépôt des pétitions pour l’abolition de l’extrême pauvreté à la préfecture, en passant par le pique-nique anniversaire de la section, le 17 mars 2013.

Cette inauguration est une « étape importante dans la reconstruction de l’organisation et surtout apporte du renouveau et de la renaissance » à Saint-Paul. Il a indiqué que cette permanence « renoue avec les traditions disparues de ces quatre dernières années. Tous ceux qui sont présents aujourd’hui ne l’auraient pas été sans la solidarité du parti et les contributeurs de notre section », a expliqué Pierre Thiébault. « Que l’on soit toujours porté par l’esprit de solidarité et de camaraderie au sein du parti », a-t-il indiqué.

JPEG - 71.5 ko
La permanence se situe au sein de l’Espace citoyen de Saint-Paul, un immeuble qu’elle partage avec le Comité pour l’appel de l’Hermitage, et l’Association pour le Génie collectif réunionnais. Désormais, la population sait où trouver du soutien auprès de ceux qui sont là pour la défendre.

Ce dernier a rappelé les dernières actions de la section telles qu’une pétition pour la prolongation du bonus COSPAR, en soutien au sénateur Paul Vergès, la pétition pour le Fonds européen d’aide aux plus démunis, en lien avec le député au Parlement européen Younous Omarjee, et enfin le dépôt des pétitions et un échange avec le sous-préfet sur la question de l’extrême pauvreté à La Réunion.

Un « Espace citoyen » pour tous les Saint-Paulois

Michel Sellon, président de l’association « Génie collectif réunionnais », a expliqué que son organisation a pour objectif de « faire avancer La Réunion ». Une île issue des civilisations venues de France, d’Afrique, d’Asie qui a permis la création d’une civilisation réunionnaise, à partir de plusieurs langues, cultures et cuisines. « La Réunion est unique, il faut protéger notre patrimoine, les Réunionnais doivent porter haut, car si on ne le fait pas, personne ne le fera », a-t-il déclaré. Et de pointer du doigt le besoin de « respect », car « La Réunion, ce n’est pas la Chine, l’Inde, Madagascar, c’est une culture » propre.

JPEG - 61 ko
Parmi les invités venus de toute l’île, Adrien Larivière, une figure historique des luttes à Saint-André, un pilier de la section communiste de cette commune.

Frédérique Técher, Raïssa Noël et Gilmée Vochré étaient présentes pour mettre en avant le mouvement de l’Appel de l’Ermitage pour l’abolition de l’extrême pauvreté. Raïssa Noël a rappelé les batailles menées depuis le 18 décembre 2012 à l’Ermitage où « nous avons fait un constat que beaucoup de Réunionnais souffrent en silence dans des conditions d’extrême pauvreté. Les cas sont différents, mais ils ont tous un point commun, celui d’avoir un reste à vivre dérisoire ». Après avoir mis en exergue les évènements de 1848 avec l’abolition de l’esclavage, Raïssa Noël a précisé qu’après « 50 ans de bataille du PCR pour l’égalité sociale, aujourd’hui celle-ci est rattrapée et dépassée par la vie chère ».

De son côté, Frédérique Técher a rappelé la signature par la France des Objectifs de Développement du Millénaire pour la fin de la pauvreté dans le monde d’ici 2015. Cette dernière a appelé à la création de ce comité « chez vous et dans vos quartiers, aujourd’hui nous en avons huit, mais cela ne suffit pas pour aider les gens qui en ont besoin » et a signé la pétition pour l’abolition de l’extrême pauvreté.

Céline Tabou

Élie Hoarau, « le parti n’est pas mort. On est là, le parti est présent »

Clôturant la séance, le secrétaire général du PCR, Élie Hoarau, a indiqué parler « au nom de toutes les sections de l’île venues ce soir pour remercier » la section de Saint-Paul « de nous avoir invités ». Après une année de travail de terrain et d’initiatives prises, le secrétaire général du parti s’est réjoui de cette assemblée, car « le parti n’est pas mort. On est là, le parti est présent ».

Ce dernier a salué « les gestes de solidarité de la part de toutes les sections de l’île présente » ce jour et les batailles menées par les « camarades de Saint-André et de Sainte-Suzanne », victime de « la trahison de ceux qui ont quitté le parti », après avoir « reçu le soutien des camarades ». « Le peuple réunionnais a besoin d’un parti communiste fort parce que la situation est de plus en plus difficile, il faut trouver des solutions, il faut apporter de l’espoir à La Réunion », a indiqué Élie Hoarau.

« C’est ce que l’on va faire à notre prochain Congrès », afin qu’ « on leur montre qu’on a entendu le cri d’espoir » des travailleurs, planteurs, ouvriers, jeunes, femmes et demandeurs d’emploi « c’est à nous d’apporter de l’espérance à la population réunionnaise ». Pour cela, le secrétaire général du PCR a indiqué que « des débats allaient être lancés » dans les prochaines semaines pour « enrichir le document du parti pour sortir La Réunion de ces difficultés ». Le « Congrès se sera aussi le moment pour reconstruire notre parti. Parce que si l’on veut que nos idées avancent et que nos propositions soient entendues à La Réunion et à Paris, il faut un parti fort, bien organisé et basé sur des valeurs ».

Élie Hoarau a expliqué qu’ « on a trop vu, des personnes dirent, qu’elles sont communistes pour ensuite trahir la parole et les valeurs du parti ». Ce dernier a ajouté qu’ « on ne bâtit pas un parti sans des valeurs de solidarité et de respect ». Aujourd’hui, « les fidèles au parti ont été solidaires » à Sainte-Suzanne, à Saint-André et également à Saint-Paul. « On a besoin de cette solidarité, car les batailles à venir vont être difficiles et ne sont pas gagnées. Il faut être solidaire partout. Cette valeur de solidarité doit revenir constamment », a déclaré Élie Hoarau.

Pour conclure, Élie Hoarau a affirmé que « chaque communiste doit porter cette valeur de solidarité dans son cœur. Il y a dans le parti un potentiel considérable qui donne espoir pour les batailles à venir et surtout pour les victoires ». « Dans deux mois à Sainte-Suzanne, un grand congrès du PCR aura lieu sur les thèmes de la reconstruction et de l’espoir de La Réunion ».

La séance s’est clôturée avec le visionnage du documentaire « Nourrir les pauvres oubliés » de William Dar. Ary Yee Chong Tchi Kan a terminé en appelant à la sauvegarde du patrimoine environnemental de La Réunion et de Saint-Paul, et surtout rappelé le 350ème anniversaire de la naissance du peuple réunionnais.
Lundi, le reportage en photos

Lundi dans "Témoignages", le reportage photo de l’événement. Vous qui étiez hier à Saint-Paul, ce sera pour vous le numéro souvenir que vous garderez précieusement.


Kanalreunion.com