Actualités

Le PCR mobilise pour informer la population

200 réunions, 8 grands meetings et un appel à la résistance

Manuel Marchal / 8 octobre 2010

Le Parti communiste réunionnais a tenu hier une conférence de presse pour donner sa position à la suite de la présentation du projet de loi de budget pour 2011. Face à des mesures qui vont aggraver durablement la situation à La Réunion, le PCR appelle la population à la résistance et va lancer une campagne d’information et d’explication au cours de 200 réunions dans les quartiers, et 8 grands meetings.

Jean-Max Hoarau et Ary Yee Chong Tchi Kan ont présenté hier la position du Parti communiste réunionnais sur le projet de loi de budget présenté par le gouvernement en Conseil des ministres. Les deux membres du secrétariat du PCR ont aussi précisé que leur parti va lancer une campagne d’information auprès de la population afin de présenter les conséquences des décisions du gouvernement.
Aggravation de la situation de la population, mise sous tutelle des budgets des collectivités accélérée par la récession économique à La Réunion, dégringolade programmée des investissements, les motifs d’inquiétude du Parti communiste réunionnais face au projet de loi de budget ne manquent pas. Ce sentiment est d’ailleurs largement partagé, et bien au-delà de La Réunion. En témoigne en particulier l’action menée par l’association des Régions de France qui a déposé un recours contre l’État qui ne compense pas les sommes dues au titre de la décentralisation.

Hausse du chômage

Le gouvernement annonce qu’il compte ramener le déficit public de 7,7% du PIB cette année à moins de 2% en 2014. 2011 est la première étape intermédiaire, et le budget préparé pour l’an prochain annonce un déficit contenu à 6%, soit une diminution de 1,7 point. Les économies seront donc de 30 à 40 milliards d’euros, rappelle Jean-Max Hoarau. Mais pour gagner 1,7 point, le gouvernement sabre dans de nombreuses dépenses, et l’Outre-mer sera particulièrement mis à contribution.
Pour La Réunion, cela signifie une baisse réelle de 25% du soutien de l’État aux investissements via la défiscalisation. Cette diminution intervient au moment où l’économie de La Réunion vit une très grave crise, avec l’effondrement des effectifs et du nombre des chantiers dans le BTP et des conséquences dans de nombreux domaines, notamment avec des entreprises menacées de mettre la clé sous la porte, ce qui accentuera le chômage.
Ainsi, la veille de la conférence de presse, le tribunal a prononcé la liquidation judiciaire de Conforama, ce qui signifie la suppression de plusieurs dizaines d’emplois d’un coup.
Le budget consacré à l’Outre-mer ne permettra pas de redresser cette dégringolade, précise Ary Yee Chong Tchi Kan.
En effet, indique Jean-Max Hoarau, rapporté à la croissance démographique et à l’inflation, le budget de l’Outre-mer diminue de 2,3%.

Résistance et propositions

Devant cette situation, le PCR demande à la population d’interpeller les députés et sénateurs qui auront à se prononcer sur ce budget. Comme il apparaît que ces mesures vont être catastrophiques pour La Réunion, va-t-on voir des parlementaires réunionnais suivre malgré tout les instructions de l’UMP plutôt que défendre l’intérêt général ?
Le PCR appuiera cette demande par une campagne d’explications.
Durant cette période, le rôle du Parti communiste réunionnais sera d’informer le plus possible la population. 8 grands meetings sont prévus à partir d’aujourd’hui et toutes les semaines (voir encadré). Rendez-vous donc dès ce soir à partir de 18h30 à la Palissade à Saint-Louis.
De plus, 200 réunions de quartier sont programmées d’ici fin novembre. Il s’agit de discuter de propositions pour résister à la dégradation rapide de la situation, et pour imaginer des solutions pour le plus long terme.

Manuel Marchal 


8 grandes réunions publiques

Rendez-vous dès ce soir à Saint-Louis

La grande réunion de ce soir à la Palissade, à partir de 18h30, inaugure une série de rendez-vous du Parti communiste réunionnais avec la population. C’est le point de départ de la campagne d’information et d’explication. Voici les autres rendez-vous :

- 15 octobre : La Possession. Ce 15 octobre marquant aussi le 50ème anniversaire de l’Ordonnance Debré, ce meeting sera donc l’occasion de rappeler également le combat des Réunionnais avec le PCR contre l’ordonnance scélérate qui permettait à un préfet d’expulser un fonctionnaire uniquement pour des raisons partisanes.

- 22 octobre : Saint-Pierre.

- 29 octobre : Sainte-Suzanne.

- Le Port

- Saint-Denis

- Saint-André

- Saint-Paul


Kanalreunion.com