Actualités

Le PCR pour le maintien du RSTA et de la prime COSPAR

Les travailleurs risquent de perdre 150 euros par mois à La Réunion

Témoignages.re / 9 novembre 2012

Dans un communiqué, le Parti communiste réunionnais réagit suite à l’annonce de la suppression du RSTA et de la prime COSPAR. Ces deux dispositifs représentent une prime de 150 euros par mois pour les travailleurs qui ont les salaires les plus faibles, en dessous de 1,4 SMIC. Le Parti communiste réunionnais rappelle que ces 150 euros bénéficient à des dizaines de milliers de salariés à l’île de La Réunion, et qu’il est inconcevable qu’un gouvernement décide de baisser de 150 euros le salaire des travailleurs pauvres.

JPEG - 94.6 ko
Manifestation victorieuse pour la hausse des salaires, mars 2009.

En 2009, au prix de plusieurs mois de luttes marquées par des manifestations rassemblant plusieurs dizaines de milliers de Réunionnais, le peuple et le COSPAR arrachent plusieurs avancées : baisse des prix des carburants et du gaz, baisse des prix de plus de 200 produits de la grande distribution, gel des loyers dans le parc social, baisse des services bancaires et hausse des plus bas salaires. Trois ans plus tard, deux acquis emblématiques sont remis en cause unilatéralement par le nouveau gouvernement.

Au moment où la crise frappe durement, le RSTA et la prime COSPAR sont supprimés. C’est que nous apprend la presse de ce matin citant le ministre des Outre-mer, Victorin Lurel. Cela représente 150 euros par mois, par personne : c’est à dire 1.800 euros par an qui seront retirés du salaire.

Ces décisions suscitent l’incompréhension de toute la population. Des dizaines de milliers de travailleurs sont visés.

Le comble, c’est que le gouvernement vient de faire adopter une loi contre la vie chère, et qu’il dit faire de l’amélioration du pouvoir d’achat une des priorités de sa politique.

Les travailleurs les plus pauvres vont donc subir une baisse de leur pouvoir d’achat. La vie sera encore plus chère pour eux.

La conférence économique et sociale rend ses premières conclusions dans quatre jours. Elle est mal engagée.

Que M. Lurel profite de sa visite, de plusieurs jours, en terre réunionnaise, pour organiser une large concertation avec toutes les forces vives du pays, et qu’il prenne conscience de l’extrême gravité de la situation sociale de la population.

Le gouvernement doit revenir sur ses décisions et adopter une position de sagesse : pas de baisse des revenus pour les travailleurs pauvres, oui au maintien du RSTA et de la prime COSPAR.

Le Bureau de presse du PCR


Kanalreunion.com