Actualités

Le PCR rempart contre les mesures du gouvernement

À quelques semaines des sénatoriales, les décisions du nouveau pouvoir accélèrent la crise sociale à La Réunion

Manuel Marchal / 9 août 2017

Pour le PCR, le programme du gouvernement est conforme aux engagements du président de la République durant la campagne électorale. Les décisions politiques auront des conséquences très importantes, estime le PCR, car avec une réalité structurelle différente à La Réunion, la situation sociale va se dégrader de manière rapide. Le PCR alerte donc l’opinion sur cette question et se dresse en rempart contre la politique de casse sociale. C’est pourquoi il appelle à lutter contre le renforcement de cette majorité lors des sénatoriales.

JPEG - 36 ko
Ary Yée Chong Tchi Kan et Yvan Dejean représentaient hier le PCR.

Hier, le Parti communiste réunionnais tenait une conférence de presse. Il était représenté par Yvan Dejean, porte-parole, et Ary Yée Chong Tchi Kan, secrétaire aux relations extérieures. Pour le PCR, la politique sociale d’Emmanuel Macron se résume dans cette expression : « massacre à la tronçonneuse ». « Les plus fragiles sont les premières victimes, les fonctionnaires pas épargnés et les collectivités soumises sont au régime sec », rappelle Yvan Dejean. Pendant ce temps, les grosses fortunes sont protégées grâce à des allègements fiscaux. « C’est un gouvernement de riches pour les riches qui écrase toutes les autres couches de la population ».

Les conséquences d’une telle politique ultra-libérale sont connues : inégalités qui se creusent, chômage qui augmente et pollution qui ne diminue pas. « Ce sont les horreurs de la mondialisation financière sauvage dont le but ultime est d’accumuler les profits et surprofits ». Cette orientation a pour corollaire guerre, famine, exploitation humaine et surexploitation de la planète.

Qui votera pour élire un sénateur « macro-compatible » ?

« Des choix politiques qui ne sont pas ceux du PCR sont à l’oeuvre avec la politique de ce gouvernement, nous nous y opposons résolument », affirme le porte-parole du Parti communiste réunionnais, « les effets à La Réunion de ces décisions vont accélérer la crise ».

Le PCR définit un contexte préélectoral qui débouche sur un questionnement : « Qui va bien vouloir ou oser renforcer la politique de ce gouvernement lors des sénatoriales ? La Réunion donnera-t-elle un parlementaire en plus pour soutenir cette casse sociale ? Qui veut se prêter à ce jeu ? La gauche réunionnaise soutiendra-t-elle un « Macron compatible » ? »

Autrement dit, « la politique appliquée par ce gouvernement était annoncée. Maintenant que l’on touche la réalité concrète, ceux qui ont soutenu Macron vont-ils vouloir renforcer cette majorité au Sénat ? », déclare Yvan Dejean.

« On ne pourra pas reprocher au PCR d’avoir alerté l’opinion de manière répétée et décisive », précise Ary Yée Chong Tchi Kan, « La canne, l’octroi de mer qui se termine en 2020, quelle est la position des candidats ? ». Le PCR présent aux sénatoriales sur la base d’une plate-forme transparente. « Il a une sortante, c’est un minimum que le PCR puisse prétendre partir à la bataille avec sa sortante », ajoute Yvan Dejean qui rappelle que lors des législatives, le Parti communiste réunionnais a fait des gestes significatifs.

Mobilisation contre la casse sociale

L’actualité récente a été marquée par l’annonce d’une baisse du quota d’emplois aidés pour La Réunion. « Dans un pays qui compte trois fois plus de chômeurs qu’en France, il est dangereux de réduire les crédits pour les emplois aidés », poursuit Yvan Dejean, « le PCR dénonce cette volonté de vouloir faire peser l’austérité sur les plus pauvres ».

Le porte-parole du PCR met également le doigt sur l’attitude de parlementaires qui votent à Paris pour les ordonnances permettant les faciliter les licenciements, et qui à La Réunion protestent contre la baisse du nombre d’emplois aidés. « Une comédie se joue sous nos yeux ».

« En décidant de faire des coupes dans le budget des collectivités, ce gouvernement aggrave les inégalités car la dépense publique est un rempart qui protège les plus modestes », ajoute Yvan Dejean, « le PCR se pose en rempart contre les mesures du gouvernement ». Le Parti communiste réunionnais lance aussi un appel à la mobilisation contre cette politique, et s’organise d’ores et déjà dans ce sens.

M.M.



Un message, un commentaire ?



Messages






  • Excusez moi d’ utiliser cette fenêtre pour poser un problème qui n’ a pas de rapport direct avec le sujet , sans doute important et que je ne conteste pas qui est développé ici, mais je trouve dommage que notre Parti oublie sur la page de Témoignages de parler de questions , à mon sens essentielles, de solidarité internationale et dont notre camarade Paul Vergès était particulièrement soucieux : je veux parler de la répression contre les militants qui ont le courage d’ accueillir les réfugiés à la frontière franco-italienne et qui sont condamnés par une institution qui ose encore se proclamer "Justice" ! Honneur aussi
    aux travailleurs Tunisiens de l’ UGTT qui ont refusé au bateau des racistes européens de faire escale et de se ravitailler dans les ports tunisiens, alors qu’ ils font la chasse à des malheureux qui fuient la guerre, la misère et la mort.
    Par nos silences, évitons de nous aligner sur ces médias qui ont une vision à géométrie très variable et sélective de ce que l’ on ose encore se réclamer, quand ça vous arrange, à savoir les "Droits de l’ Homme " !
    Jean-Paul Ciret

    Article
    Un message, un commentaire ?






  • Dire la vérité est un acte révolutionnaire !
    On peut examiner la situation réunionnaise sous toutes les angles, de mon point de vue il y a peu de solutions durables et pereines.Nous sommes condamner à prendre les uns et les autres nos responsabilités pour :
    expliquer à la population qu’une autre voie est possible mais qui demandera des efforts de tous avec une remise en cause de nos pratiques quotidiennes sur bien des points.
    Il y a un proverbe qui dit : au lieu de te demander qu’est ce que ton pays peut faire pour toi, pose toi la question qu’est ce que tu peux faire pour ton pays ! en ce qui nous concerne notre pays c’est LA REUNION. Encore faut-il que nous soyons d’accord pour acter que LA REUNION est un pays avec un peuple, une culture, sinon comment parler d’un plan de développement , de coopération régionale ......etc.
    Néanmoins si LA FRANCE est la 5ème puissance économique du monde c’est grâce aussi aux pays outre mers dont LA REUNION par la dimension des océans dans différents territoires mondiaux cela a un prix .
    l’avenir sera ce qu’on pourra faire ensemble ici dans notre petit pays qui a des atouts économiques et sociaux.

    Article
    Un message, un commentaire ?