Actualités

Le PCR renforce la mobilisation pour sauver le RSTA et la prime COSPAR

Une pétition adressée au gouvernement

Témoignages.re / 5 décembre 2012

Dans la perspective de la conclusion de la Conférence économique et sociale lundi prochain, le Parti communiste réunionnais a lancé sa pétition, conformément à l’annonce faite lors de sa dernière conférence de presse le 21 novembre dernier. Le rejet, sur recommandation du gouvernement, d’un amendement déposé par Paul Vergès pour maintenir l’aide de l’État à la prime COSPAR montre que la menace est bien réelle.

JPEG - 39.9 ko

Dans toute l’île, c’est la mobilisation pour sauver le RSTA et la prime COSPAR. À Paris, le comportement du gouvernement a conforté les craintes suscitées par une annonce attribuée au ministre des Outre-mer dans la presse : la fin des deux dispositifs de lutte contre la vie chère. Lors du débat sur le projet de loi de finances, Paul Vergès a présenté un amendement demandant la prolongation pendant deux ans de l’aide de l’État au versement des 50 euros du bonus COSPAR. Cette subvention se fait sous forme d’exonération de cotisation sociale sur cette prime.

Après un avis favorable de la Commission des Finances du Sénat, l’amendement a été débattu en séance. Le gouvernement est intervenu pour donner un avis défavorable sous un motif budgétaire. En conséquence, cet amendement a été repoussé. Voilà qui clarifie la position du gouvernement au sujet du maintien de ce qui a été obtenu par la lutte en 2009.

Car si Paris refuse de verser sa part dans le bonus COSPAR, c’est un mauvais signe pour le RSTA, une aide de l’État pour lutter contre la vie chère à La Réunion et dans les autres Départements d’Outre-mer. À l’heure où le gouvernement et l’administration communiquent sur les mesures de lutte contre la vie chère, l’éventualité la plus sérieuse pourrait être cette mesure concrète : une baisse allant jusqu’à 150 euros du salaire des travailleurs les plus pauvres.

Le 21 novembre dernier, le Parti communiste réunionnais avait appelé à la mobilisation pour sauver les acquis de la lutte. Le PCR a appelé ce jour-là à organiser la lutte sous la forme de la signature d’une pétition qui sera remise au gouvernement lors de la clôture de la Conférence économique et sociale.

Depuis quelques jours, la pétition circule dans les sections et elle est au centre de la campagne d’explication du Parti pour sauver ce que le peuple a obtenu grâce à la lutte. Fidèle à son engagement pour la défense des Réunionnais les plus pauvres, le PCR renforce la mobilisation pour sauver le RSTA et la prime COSPAR, la prime de vie chère des salariés réunionnais les moins bien payés.

Pétition adressée au gouvernement

Pour le maintien du RSTA et de la prime COSPAR

Pour protester contre la vie chère à La Réunion, de grandes manifestations de rue ont eu lieu en 2009, ce qui a permis aux salariés les plus pauvres d’arracher le RSTA et la prime COSPAR ; ce qui a représenté un complément de revenus entre 50 et 150 euros de plus par mois.

Or, ces deux mesures sont menacées de disparaître prochainement. Cela n’est pas acceptable. Aussi, les signataires de cette pétition demandent au gouvernement :

De prendre toutes les dispositions pour maintenir le RSTA et la prime COSPAR

Personne ne comprendrait qu’au moment où le gouvernement fait voter une loi pour lutter contre la vie chère, il laisserait les travailleurs les plus pauvres perdre une part de leurs revenus.

Lundi 10 décembre 2012, à la Conférence économique et sociale pour l’Outre-mer qui se tiendra à Paris, le gouvernement doit confirmer le maintien du RSTA et de la prime COSPAR.


Kanalreunion.com