Actualités

« Le peuple réunionnais refusera toujours de se laisser prendre en otage »

Beau meeting du P.C.R. au Port en solidarité avec les travailleurs et les plus pauvres

Témoignages.re / 10 juin 2013

Samedi soir, derrière la mairie du Port et devant le Foyer des Dockers, s’est déroulé un fort meeting du Parti Communiste Réunionnais pour exprimer la solidarité des communistes avec tous nos compatriotes en lutte pour faire respecter leur droit au travail et à des revenus partagés de façon plus juste dans notre pays.

JPEG - 68.3 ko
Un meeting nécessaire pour tirer tous les enseignements d’une victoire syndicale et politique déterminante.

Animé par Michel Séraphine au nom de la Section communiste du Port et du syndicat CGTR des dockers, ce meeting a commencé par une intervention très riche et passionnante du militant syndical et politique Danio Ricquebourg, qui a joué un rôle important dans la lutte des ouvriers de la SERMAT contre le licenciement arbitraire et scandaleux de 19 d’entre eux dans cette entreprise du port-Est. Grâce à la détermination des grévistes et à la solidarité très forte exprimée en leur faveur par plusieurs organisations syndicales, politiques et associatives ainsi que des élus comme le sénateur Paul Vergès, après 19 jours de grève et de manifestations, les travailleurs ont réussi à empêcher ces licenciements.

JPEG - 27.8 ko
Danio Ricquebourg : l’art de joindre le naturel à la clarté du propos.

Danio Ricquebourg a rappelé en détails le déroulement de ce combat face à des patrons d’une entreprise néo-coloniale qui veulent imposer aux travailleurs réunionnais leur loi du profit à tout prix. « Face à ce patronat qui domine toujours notre pays, nous ne devons jamais nous résigner et nous laisser diviser mais lutter ensemble pour être de véritables acteurs responsables du développement durable de La Réunion. Comme dit le célèbre écrivain français Victor Hugo, vivre c’est lutter », a conclu le militant communiste et syndicaliste portois, longuement applaudi par la foule.

JPEG - 48.2 ko
« Vivre c’est lutter » : une devise qui remonte au 19ème siècle, mais qui garde plus que jamais toute son actualité !

« La force de La Réunion »

JPEG - 24.7 ko
Fabrice Hoarau a pris la parole au nom de la Direction collégiale du PCR : « Nous serons toujours là pour lutter aux côtés des travailleurs ».

Ensuite c’est Fabrice Hoarau qui a pris la parole au nom de la Direction collégiale du PCR afin de rappeler que pour ce parti politique, à l’approche de son 8ème congrès, le plus important est de toujours soutenir les Réunionnais qui luttent pour le respect de leurs droits et de leur dignité, comme il le fait depuis 54 ans. C’est pourquoi, après le conflit du Carrefour à Sainte-Suzanne et celui de la SERMAT au Port, il a également soutenu les grévistes de la CILAM, qui ont fini par remporter une belle victoire grâce à la solidarité des éleveurs et de bien d’autres compatriotes.

Pour le PCR, ces grèves, où des patrons, des politiciens et des médias essaient de diviser les Réunionnais en les opposant aux grévistes, ont montré à quel point notre économie et notre société sont plus que jamais dominées par les monopoles et autres entreprises assoiffés par la main-mise sur les marché et les profits. « C’est pourquoi nous serons toujours là pour lutter aux côtés des travailleurs ; la force de La Réunion c’est sa jeunesse, de plus en plus formée et déterminée à prendre en mains son avenir ; dans l’union et la solidarité, le peuple réunionnais sera toujours debout », a conclu Fabrice Hoarau, salué par le public.

« Un moment politique très fort »

JPEG - 26.4 ko
Jean-Yves Langenier : « Un moment politique très fort ».

« Ce soir nous vivons un moment politique très fort » ; c’est ainsi que Jean-Yves Langenier a ensuite ouvert son allocution, en rappelant à quel point « nous sommes face à une société libérale dont le seul moteur est la recherche du profit sous toutes les formes ; et la population mondiale est confrontée à cette exploitation par le libéralisme effréné des multinationales ». Pour le maire du Port, « nous en mesurons tous les jours les conséquences, en voyant les difficultés dont souffre une grande partie de la population en termes de chômage, de mal-logement, de faible pouvoir d’achat etc…, sans que la commune ait les moyens de l’État pour répondre à ces besoins ».

« Cette situation est d’autant plus préoccupante que la politique actuelle du gouvernement ne va pas dans le sens des travailleurs et des plus pauvres ; nous devons lutter tous ensemble contre ça. Et pour cela nous avons un Parti Communiste Réunionnais qui rassemble la population dans les luttes en ouvrant des perspectives réelles et globales pour notre avenir » , a conclu Jean-Yves Langenier, remercié chaleureusement par les participants au meeting et par Michel Séraphine.

« Un lieu symbolique »

Celui-ci a également remercié le conseiller général Loulou Hippolyte ainsi que les autres élu(e)s et responsables communistes pour leur présence en « ce lieu symbolique ». « C’est ici que la municipalité du Port avait notamment organisé le 7 mars 1994 un meeting de solidarité avec notre camarade Théo Hilarion, mutilé à vie par les forces de répression lors d’une grève ».

JPEG - 60.7 ko
Un meeting suivi avec un grand sentiment de solidarité.
(photos A. D.)

Et Michel Séraphine a clôturé ce beau meeting en déclarant avec le soutien du public : « Aujourd’hui des patrons se regroupent pour prendre en otages les travailleurs réunionnais et notre peuple en général. Voilà pourquoi notre combat social et politique pour une société équitable continue ! »

Correspondant


Kanalreunion.com