Actualités

Le port de Bois-Rouge : Virapoullé et Didier Robert avancent dans l’erreur

Elections régionales

Témoignages.re / 30 octobre 2015

Dans un communiqué, Alain Aquiliméba, conseiller municipal d’opposition à Saint-André, réagit à la suite de l’annonce de la signature d’une convention entre La Région et la commune de Saint-André pour l’étude de faisabilité d’un second port en eau profonde à La Réunion.

Ce jour, nous apprenons la signature d’une convention entre La Région et la commune de Saint-André pour l’étude de faisabilité

Lors du Conseil municipal du 18/06/15, j’avais fait les remarques suivantes :

1) « Sur la création du groupement d’intérêt public(GIP) du projet industriel de Bois-Rouge intégrant un port, nous ne nous interrogeons pas sur l’opportunité du développement d’une zone industrielle de dimensions internationales. La Réunion a besoin de s’ouvrir au monde et si l’Est se donne les moyens d’y répondre, il faut y contribuer. Mais nous nous questionnons sur la constitution de ce GIP.

2) début mai 2015, lors de la présentation du projet à la Commissaire Européenne Corinna CRETU, le Président du GPMDLR a contesté la stratégie du « Port de Bois Rouge ».

3) Le jeudi 18 juin 2015, le Conseil de Surveillance du GPMDLR a émis un avis défavorable - au Port de Bois Rouge et à sa participation au GIP.

C’est une décision lourde de conséquence quand on connait la composition et le rôle de ce Conseil.

Dans cette campagne électorale , Patrick Lebreton, candidat PCR/PROGRES s’oppose au Projet « Port de Bois rouge », confortant de ce fait l’action menée par l’opposition de Saint-André.

Sur le plan économique :

  • des investissements colossaux viennent d’y être réalisés (agrandissement du bassin, nouveaux portiques)
  • les entreprises implantées ne souhaitent pas être délocalisées

Aussi, ce jour, la signature d’une convention entre La Région et la commune de Saint- André pose en effet problème. L’opportunisme ne doit pas être la règle en matière de développement économique. Le développement stratégique de la Réunion, de l’Est et de Saint-André ne doit pas découler de choix tactiques, de politique politicienne à l’approche d’échéances électorales.

Depuis 2012, la Réunion dispose d’un Schéma Régional des Infrastructures et des Transports de la Réunion (Projet SRIT) élaboré en concertation et qui définit les priorités d’action à moyen et long terme. Dans ce schéma, la stratégie arrêtée par rapport au trafic maritime repose sur le Grand Port de l’Ouest avec l’implantation de CMA CGM (Compagnie Maritime d’Affrètement –Compagnie Générale Maritime), créant à ce titre le HUB de transbordement de conteneurs.

Alors que pendant toute sa mandature, le Président de la région Réunion a été fidèle à ce schéma, nous regrettons s qu’à 45 jours des élections régionales, il revient sur la stratégie arrêtée. C’est une erreur pour la Réunion.

Alain AQUILIMEBA
Conseiller Municipal
Saint-André


Kanalreunion.com