Actualités

Le président de la Région fait rejeter une motion de l’Alliance pour la relance de l’économie

Où sont les chantiers promis par la nouvelle direction de la collectivité ?

Témoignages.re / 26 mai 2010

Hier, la Commission Permanente du Conseil régional a rejeté la motion de l’Alliance relative à l’activité économique. L’Alliance demandait qu’aucun projet ne soit supprimé sans que soient proposées des alternatives représentant un investissement équivalent « et dont la mise en chantier ne souffre d’aucun retard... ». Le président de la Région a demandé le rejet de cette motion. Cela signifie que pour cette année, « il n’y a toujours aucune nouvelle opération si ce n’est celles initialement prévues par l’ancienne mandature ». Voici un communiqué de l’Alliance précisant les enjeux de cette décision.

« Lors de l’assemblée plénière du 21 avril dernier, les élus du groupe Alliance avaient déposé une motion relative au maintien de l’activité économique.
Prenant en compte l’urgence et la gravité de la situation actuelle, l’Alliance demandait qu’aucun projet ne soit supprimé « sans que ne soient simultanément présentés en substitution des projets finalisés, opérationnels et financés, garantissant pour l’activité économique un volume financier et d’investissements équivalent au projet initial, et dont la mise en chantier ne souffre d’aucun retard... »

Saisie de cette motion, la Commission sectorielle du Conseil régional “aménagement, développement durable, énergie et déplacement” a pris acte de ce texte.
C’est non sans surprise que les élus de l’Alliance ont constaté en commission permanente ce jour, que le président de La Région se prononçait contre cette motion et demandait â sa majorité de la rejeter.
Le rejet de cette motion par la nouvelle majorité est en contradiction totale avec sa volonté proclamée de vouloir contribuer à la relance de l’activité économique.

Force est de constater que, jusqu’à présent, le “plan de relance” présenté par la Région se réduit à la simple poursuite des opérations déjà programmées par l’ancienne majorité, à l’exception notable des projets du tram train et de la MCUR.

Ainsi, ce matin (hier matin — NDLR), la Commission Permanente a examiné de nouveau un rapport présenté sous l’égide du “plan de relance” et qui en réalité avait pour objet de poursuivre le programme de réhabilitation des lycées sur la base de premières évaluations déjà réalisées ou de contraintes réglementaires. Il apparaît clairement qu’il s’agit d’afficher des projets déjà existants sous le vocable de “plan de relance”.
Pour le moment pour l’année 2010, il n’y a toujours aucune nouvelle opération si ce n’est celles initialement prévues par l’ancienne mandature.

Au delà des opérations d’affichage, les acteurs économiques et sociaux, et notamment ceux du BTP, sont en attente de chantiers concrets permettant une véritable relance de l’activité.
C’était précisément le sens de la motion de l’Alliance. »


Kanalreunion.com