Actualités

Le président de la République refuse de s’engager « au sens partisan »

Élections régionales

Manuel Marchal / 28 janvier 2010

Lors de son passage à la télévision lundi soir, le président de la République a indiqué que son rôle n’est pas de faire campagne pour les présidents de Région.

« Le rôle du président de la République n’est pas de faire campagne pour les présidents de région (…) M’engager dans la campagne au sens partisan, ce n’est pas le rôle du président de la République », ce sont les propos que le chef de l’État a tenu lundi soir sur TF1, soit une semaine après son séjour à La Réunion.
Cette déclaration est la deuxième prise de position officielle du président de la République vis à vis des élections régionales. Dans un premier temps, Nicolas Sarkozy avait appelé à “nationaliser” la campagne. Lundi, le président de la République a donc annoncé qu’il ne souhaite pas s’engager « au sens partisan » dans la campagne des régionales.
Voilà qui fait sans doute réfléchir ceux qui avait compté sur la présence du chef de l’État à La Réunion pour que ce dernier leur apporte publiquement un soutien direct dans la campagne des régionales.
La lecture du programme prévisionnel de la visite montrait pourtant que les inspirateurs de l’emploi du temps du président de la République à la Région avait décidé de donner une orientation partisane à la visite. C’était tout d’abord le choix de se poser à Saint-Pierre pour éviter le maire de Sainte-Marie. C’était ensuite l’ajout de l’inauguration d’un parc de palmiers… au Tampon, une exclusivité réservée à la presse de La Réunion. C’était aussi le temps très court consacré aux rencontres publiques : une heure pour évoquer la stratégie présidentielle pour La Réunion, et une heure pour les vœux à l’Outre-mer. C’était notamment l’absence des rendez-vous républicains habituels respectés jusqu’alors par toutes les visites présidentielles depuis 1959 : dépôt de gerbe au Monument aux Morts, rencontre avec le maire du chef-lieu, déjeuner républicain avec les élus de toutes les tendances politiques.
Beaucoup de commentaires suscités par ce programme ont déploré que le président de la République soit davantage venu pour régler les affaires d’un parti plutôt que pour suivre les traces de ses prédécesseurs.
Mais le déroulement de la visite n’allait pas confirmer les attentes des inspirateurs de ce programme partisan.
En effet, dans ses déclarations, le chef de l’État s’était démarqué de la ligne choisie par Didier Robert, à savoir l’attaque systématique des projets de la Région.
Une semaine après sa visite à La Réunion, le président de la République a donc clairement affirmé que lors des régionales, il ne veut pas endosser le costume d’un chef de parti. Cela ne manquera pas de faire réfléchir tous ceux qui à La Réunion ne partagent pas ce point de vue et ont tenté d’utiliser la visite du président de la République pour servir leurs intérêts partisans.

M.M.


Kanalreunion.com