Actualités

Le programme de la coalition Fédération socialiste-PLR se fait toujours attendre

La répartition des places déjà décidée, mais pourquoi faire ?

Manuel Marchal / 3 septembre 2015

De retour de l’Université d’été du PS, la Fédération socialiste de La Réunion a présenté le bilan de cette manifestation, et a de nouveau précisé sa stratégie pour les élections régionales 2015 à La Réunion. Le programme n’est toujours pas publié mais la répartition des places sur la liste est déjà actée : un tiers Fédération socialiste, un tiers PLR, un tiers pour les autres.

JPEG - 44.6 ko
Les représentants de la Fédération socialiste : Jean-Luc Saint-Lambert, Virginie Gobalou, Philippe Leconstant, Ericka Bareigts, Céline Sitouze, Jean-Claude Fidji et René-Louis Pestel.

Jean-Luc Saint-Lambert, Virginie Gobalou, Philippe Leconstant, Ericka Bareigts, Céline Sitouze, Jean-Claude Fidji et René-Louis Pestel représentaient hier la Fédération socialiste lors de cette rencontre avec la presse sur le thème de la.
L’Université du PS à la Rochelle a accueilli un atelier de deux heures sur l’Outre-mer, où il a été beaucoup question de l’égalité réelle. Secrétaire nationale à l’Outre-mer, Ericka Bareigts fait remonter le lancement de la démarche au Forum des idées pour les Outre-mer organisé en 2011 par le PS au Conseil régional d’Île-de-France.
Ce débat a permis de faire ressortir des aspects spécifiques aux territoires : le problème des migrants à Mayotte et en Guyane, le vieillissement de la population aux Antilles.
Les élections régionales ont constitué une part importante de la conférence de presse.
Philippe Leconstant, premier secrétaire de la Fédération socialiste de La Réunion, se félicite d’un regroupement de « cinq partis » dont tous les noms ne sont pas cités, à la différence du Parti de gauche qui ne figurera pas sur la liste, mais dont le soutien est mis en évidence.

Une tête de liste de second choix

La Fédération du PS de La Réunion dit que sa stratégie est soutenue par le national. « Ils ont eu copie des sondages », précise Philippe Leconstant. En effet, le choix d’une tête de liste extérieure au PS s’est en effet effectué sur la base de critères tels que « la notoriété, la popularité, l’engagement à gauche, pour les grandes causes ». C’est ce qui a permis de désigner Huguette Bello comme solution de remplacement après que Gilbert Annette a refusé de conduire la liste, trop accaparé par sa responsabilité de maire de Saint-Denis.
Philippe Leconstant précise que les militants ont été totalement en accord avec ce choix, car la tête de liste n’était pas un problème pour eux, dit en substance le premier secrétaire fédéral. Il s’avoue même surpris que le vote de validation ait donné un résultat aussi favorable à cette orientation.
La Fédération dit souhaiter « un rassemblement de toute la gauche au second tour ». Interrogé sur ce que fera cette liste si elle arrive troisième au premier tour, Philippe Leconstant affirme que la priorité du second tour est de battre Didier Robert ou tout autre candidat de la droite. Un changement total de stratégie par rapport aux régionales de 2004 et 2010, que la Fédération socialiste justifie par une décision de congrès fédéral, susceptible d’évoluer tous les trois ans, rythme des réunions de cette instance.

« La NRL est une nécessité »

Concernant le programme, la Fédération socialiste confirme qu’il n’est pas encore finalisé. Philippe Leconstant précise qu’une réunion de travail avait lieu juste avant la conférence de presse. Le meeting de dimanche au Port doit dévoiler quelques mesures, mais les discussions ne sont pas terminées. Aucune date n’a été avancée. Une seule certitude : l’accord pour continuer le projet de Didier Robert de route en mer. La Fédération socialiste affirme que la nouvelle route du littoral est une nécessité. Les Verts-Réunion sont d’accord avec cela. Le compromis tient dans le fait qu’il faut rester vigilant quant aux conséquences sur l’environnement et les finances.
Ce qui est sûr par contre, c’est la répartition des places sur la liste. Un tiers pour PLR, un tiers pour la Fédération socialiste, un tiers pour les trois autres partis et une éventuelle société civile.



Un message, un commentaire ?



Messages






  • A mon humble avis, le choix est simple, c’est soit favoriser le statu-quo, soit tout faire pour que la voie de l’Humanisme, du progrés triomphe sincèrement. je pense que toutes personnes de bonne volonté,touchées, accablées par le mal etre, de celles et ceux qui vivent quotidiennement des situations difficiles, travail, logement, mettront toutes en oeuvre pour que le progrés social sorte vainqueur

    Article
    Un message, un commentaire ?


Kanalreunion.com