Actualités

Le PS provoque la division

Élections régionales

Geoffroy Géraud-Legros / 17 mars 2010

Au cours d’une conférence de presse, Paul Vergès a annoncé la composition d’une liste d’Alliance élargie. Il n’a pu que constater la rupture imposée par le PS… décision qui fait aujourd’hui courir un grand danger social aux Réunionnais. Pas une voix ne doit manquer dimanche pour battre l’UMP.

Les évènements qui se sont succédé ont très largement clarifié le débat, a souligné Paul Vergès face à la presse. Au premier tour, les vrais problèmes ont été étouffés par la litanie du tram-train et les attaques contre la Maison des civilisations et de l’unité réunionnaise (MCUR). Aujourd’hui, alors qu’un mouvement national d’ampleur se lève contre l’UMP et sa politique anti-sociale, l’opposition systématique du Parti socialiste à une union élargie contraint l’Alliance à une triangulaire. Paul Vergès a évoqué les négociations qui ont eu lieu depuis la parution des résultats du 1er tour.

Tous les prétextes sont bons

Après avoir reçu toutes les assurances de la part des responsables de l’Alliance en matière sociale, après avoir obtenu une réponse positive à toutes leurs demandes, les représentants du Parti socialiste se sont focalisés sur la participation d’André Thien Ah Koon à la liste. Pourtant, opposant direct à l’UMP de Didier Robert, André Thien Ah Koon avait très clairement affirmé son opposition à la politique du Gouvernement et sa volonté de faire perdre le représentant de la Sarkozie, Didier Robert. A la recherche d’un motif de rupture, les meneurs du Parti socialiste ont finalement invoqué ce que le Président de la Région a qualifié de « question de vocabulaire », André Thien Ah Koon arborant l’étiquette « divers droite ». Ultime proposition, André Tien Ah Koon a proposé de se retirer purement et simplement de la liste ! Cela n’a pas suffi au Parti socialiste, qui a tenu envers et contre tout à une triangulaire. Paul Vergès aurait clairement « préféré un duel » contre Didier Robert, dans l’union la plus large. La Direction du Parti socialiste en a décidé autrement : elle fait courir un risque immense aux Réunionnais, alors que plus que jamais, à La Réunion comme en France, il faut battre l’UMP… Arrivée largement en tête, la liste de l’Alliance est la seule capable de l’emporter.

Geoffroy Géraud-Legros


La liste de l’Alliance

Paul Vergès
Catherine Gaud
Camille Sudre
Maya Cesari
Philippe Jean-Pierre
Rahiba Dubois
Michel Lagourgue
Aline Murin-Hoarau
Elie Hoarau
Yasmina Pansbhaya
André Thien Ah Koon
Béatrice Leperlier
Jean-Pierre Avril
Brigitte Malet
Alain Armand
Marie Rose Gras
Philippe Berne
Dominique Dambreville
Guy Jarnac
Michèle Hoarau
Raymond Mollard
Laurita Alendroit-Payet
Pierre Verges
Marie-Pierre Hoarau
Radjah Veloupoulé
Lauriane Naze
Jacquet Hoarau
Sylvie Mouniata
Raymond Lauret
Marie Annie Maratchia
Jean-Pierre Marchau
Paulette Lacpatia
Hilaire Maillot
Marie-Christine Grondin
Fabrice Tandrayen
Désirée Fary-Olax
Jean Perrot
Annie Darencourt
Emmanuel Lemagnen
Iana Hoarau
Jean-Bernard Gonthier
Marie-Therèse Morel
Yvon Virapin-Kichenin
Muriel Maillot
Wilfrid Bertile
Jasmine Caroupapoullé
Michel Dennemont


Kanalreunion.com