Actualités

Le Rectorat réussit à se faire entendre par le ministère

Didier Robert une nouvelle fois inefficace

Témoignages.re / 7 juillet 2010

Les affectations à titre provisoire de neuf enseignants réunionnais qui avaient été annulées par le ministère de l’Éducation trois jours avant les vacances sont de nouveau une réalité. Dans un communiqué diffusé hier, le recteur indique qu’il a réussi à se faire entendre par le ministère. La veille, ces enseignants avaient voulu discuter avec Didier Robert, ce dernier n’était pas là. Voici le communiqué du Rectorat expliquant comment l’administration a réglé la question.

« Les règles nationales du barème qui régissent les mutations et affectations des enseignants ont été appliquées de la façon la plus stricte.
Le barème prévoit une bonification de 150 points dans le cadre d’un rapprochement de conjoint et une bonification de 1.000 points pour un originaire de La Réunion.
Ces bonifications sont cumulables. Au final, la priorité est donnée à l’enseignant qui totalise le nombre de points le plus élevé.
Certains ne remplissent pas ces conditions et ne peuvent pas être affectés dans l’Académie de La Réunion.
Le Recteur Mostafa Fourar a attiré l’attention du cabinet du Ministre Luc Chatel sur la situation délicate dans laquelle se trouvent certains professeurs, au regard de leur situation familiale.
C’est pourquoi, 9 Affectations à titre provisoire (A.T.P.) à La Réunion viennent d’être accordées à des professeurs titulaires pour la prochaine rentrée.
Comme leur nom l’indique, les A.T.P sont des affectations à titre provisoire et non à titre définitif.
Leur renouvellement n’est nullement acquis. »


Des syndicats se félicitent de l’intervention du recteur

Le Snep, le Snuep et la FSU se félicitent de l’intervention du recteur qui a permis que le ministère revienne à la raison dans cette situation particulièrement sensible pour la dizaine d’enseignants qui avaient dans un premier temps, obtenu une affectation provisoire qui ensuite leur avait été refusée.
Rappelons que ces collègues ont tous des conjoints et des enfants mais que cela n’avait pas suffi pour les affecter définitivement à la Réunion.


Kanalreunion.com