Actualités

Le redressement budgétaire est en marche

Conseil Municipal de Saint-Louis du 27 septembre 2010

Sophie Périabe / 28 septembre 2010

Pas moins de 46 affaires étaient à l’ordre du jour de ce conseil municipal, dont deux fortement attendues : l’annulation de la baisse de 5% du temps de travail des employés communaux à temps complet et “la communication de l’avis de la Chambre Régionale des Comptes (CRC) et l’arrêté de règlement d’office du budget 2010”.

C’est dans un climat assez serein que débute ce conseil municipal. La salle d’honneur de la mairie annexe de la Rivière est trop petite pour contenir la foule venue suivre ce conseil municipal.
Le quorum étant atteint, la séance peut commencer.
Les difficultés d’ordre budgétaire que connaît actuellement la Commune de Saint-Louis ont amené l’équipe municipale à bâtir un projet stratégique de mandature et de redressement qui a été exposé à l’autorité préfectorale le 9 avril dernier. Ce projet prévoyait notamment une participation de l’ensemble des employés communaux à temps complet en réduisant leur temps de travail de 5%. « Dans un souci de transparence et de sécurité réglementaire, la collectivité avait, de manière officielle, demandé à l’autorité préfectorale un examen par ses services de la faisabilité juridique et financière de ce dispositif. Afin de mettre en application le projet stratégique et malgré l’absence de réponse à nos interrogations, la délibération n°9 portant diminution du temps de travail de 5% des postes à temps complet a finalement été adoptée le 12 mai 2010 puis modifiée par la délibération n°52 du 15 juin 2010 » précise Claude Hoarau.
Le 22 juin dernier, le tribunal administratif a suspendu cette délibération.
Conformément à cette décision, le conseil municipal a voté à l’unanimité l’annulation de la délibération n°9 du 12 mai 2010.
Ce n’est plus 1,6 million qui rentreront dans les caisses de la commune, mais 240.000 euros, grâce aux employés communaux volontaires qui ont pris la décision de diminuer leur temps de travail de 5% pour apporter leur pierre à ce plan de redressement.

Arrive enfin la délibération n°7, celle de la communication de l’avis de la CRC. La tension est palpable. Après une longue et interminable lecture de ce rapport, Claude Hoarau constate que des améliorations ont été réalisées depuis la tenue de la commission en préfecture le 25 février dernier.
Le préfet avait alors averti la municipalité, qu’en l’absence d’amélioration réelle, des décisions graves pourraient être prises et notamment la révocation.
« Aujourd’hui, j’apporte des preuves d’amélioration réelle » soutient le maire. La fiscalité communale a été revue à la hausse conformément à la demande de la CRC.
« À quelques mois de la fin de l’année, nous sommes à 127 CDD non renouvelés », l’objectif étant de 191. « Au terme de 2010, nous aurons respecté notre engagement ».
Le 9 avril dernier, « le matelas de facture non réglé s’élevait à 5 millions d’euros, cet après-midi, nous étions à 820.000 euros et nous avons en caisse 2 millions d’euros pour les payer ».
Le maire de Saint-Louis est donc serein à quelques jours de sa rencontre avec le préfet. Selon lui, l’objectif budgétaire sera atteint, la révocation n’est donc pas à l’ordre du jour.
Il rappelle notamment que « 3 révocations ont été prononcées sur les 15 dernières années et il y a une sacrée distance entre eux et moi ».
Le reste des affaires soumis au conseil municipal portait sur des affaires courantes de subventions aux associations et de programme de travaux notamment, signe que la section investissement se porte bien.

 Sophie Périabe 


Mission de coopération régionale avec l’Afrique du Sud

Le conseil municipal de Saint-Louis a été amené à se prononcer sur la prise en charge des frais engagés dans le cadre de la mission de coopération décentralisée avec la ville de King Sabata en 2010. Rappelons qu’une charte avait été signée le 4 mai 2009 prévoyant le développement d’échanges dans les domaines sportifs, culturels, économiques, politiques et de développement durable entre Saint-Louis et cette province d’Afrique du Sud. Afin de pouvoir concrétiser la mise en application de cette charte, des actions concrètes seront engagées au cours de l’année 2010. L’enveloppe consacrée à cette coopération régionale s’élève à 50.000€
La Commune souhaite prendre en charge les frais engagés dans ce cadre dans le strict respect des dispositions réglementaires en vigueur. Il est important de souligner à nouveau qu’aucune dépense en lien avec l’opération “Coupe du Monde de football 2010” ne pourra être prise en charge dans le cadre de cette délibération. D’ailleurs, la collectivité entend préciser sereinement qu’elle n’est pas intervenue et n’interviendra aucunement sur le plan financier dans ce projet.
Néanmoins, et en dépit des polémiques ayant eu cours, la municipalité salue la participation de jeunes saint-louisiens à cette manifestation.

SP 


Kanalreunion.com