Actualités

Le scandale des bourses doctorales de la Région

16 novembre 2010

Témoignages.re / 1er février 2011

Parmi les nombreux scandales qui ont éclaboussé la Région depuis mars dernier, celui des bourses doctorales est révélateur d’une mentalité d’une époque que tout le monde croyait révolue : autoriser des jeunes à poursuivre des études en fonction de critères politiciens. Ce scandale a eu lieu en même temps qu’un autre : le fiasco d’Adelaïde et ces centaines de milliers d’euros d’argent public dépensés pour une simple déclaration d’amitié.

Pendant qu’une délégation de 140 personnes était partie bat’karé à Adelaïde en Australie pour ramener une déclaration d’amitié à la place de l’accord-cadre de coopération qu’avait tenté de faire gober à l’opinion une certaine presse aux ordres de la com’ de la Région, des étudiants étaient en lutte contre une décision décrédibilisant totalement le Conseil régional.
En effet, pour la première fois depuis que la Région s’implique dans le soutien à l’enseignement supérieur, des bourses ne sont pas attribuées en fonction de l’avis d’une commission indépendante d’experts, mais selon des critères politiciens renvoyant immédiatement à des méthodes disparues depuis des décennies dans notre pays.
Jusqu’à présent, les bourses étaient attribuées en fonction du classement dressé par les experts indépendants. Étaient d’abord soutenus les étudiants ayant obtenu un avis très favorable de la part de la commission d’expertise, puis venaient ensuite les avis favorables.
Mais, avec Didier Robert à la direction de la Région, les vieilles méthodes sont de retour avec la complicité d’un ancien recteur d’Académie, devenu conseiller régional UMP. Au risque de discréditer totalement l’institution, ses dirigeants n’ont pas hésité à exclure de la bourse la moitié des étudiants ayant eu un avis très favorable. D’autres étudiants ayant eu un avis défavorable sont soutenus. Cela signifie que pour les jeunes Réunionnais les plus méritants, c’est la fin des études.
Malgré la mobilisation, la Région n’a quasiment pas bougé de sa position. Et c’est le Conseil général qui a pris la décision de permettre aux étudiants réunionnais les plus méritants de s’inscrire en doctorat.


Kanalreunion.com