Actualités

« Le soutien de l’équipe à son maire Claude Hoarau »

Saint-Louis

Témoignages.re / 18 septembre 2010

Voici le communiqué de la Mairie de Saint-Louis donnant la position de l’équipe municipale suite à la diffusion par un média d’une fausse nouvelle prêtant au préfet la volonté de révoquer le maire de Saint-Louis.

Une polémique s’installe actuellement à Saint-Louis et à La Réunion en général sur le fondement d’une information diffusée par la presse locale aujourd’hui, selon laquelle le maire de la commune de Saint-Louis ferait l’objet d’une procédure de demande de révocation de sa charge par le préfet de La Réunion.
Dans un tel climat, il importe à l’équipe municipale réunie ce jour dans le cadre d’une séance du bureau municipal préparatoire au prochain Conseil municipal, d’apporter des éléments propices à éclairer l’opinion et à confirmer, si besoin était encore, le soutien de l’équipe à son maire Claude Hoarau.
Il est en effet, fait référence dans les informations produites, de trois (3) arguments, à savoir :
1. une situation budgétaire difficile et récurrente ;
2. le non-respect par lui de la procédure obligatoire d’information de l’assemblée délibérante ;
3. d’une visible désolidarisation de quelques adjoints du maire.

Considérant la procédure de révocation. Elle s’inscrit dans une démarche règlementaire qui passe obligatoirement par une information officielle préalable de l’exécutif communal par l’autorité préfectorale du lancement de la procédure. Cette information n’existe pas aujourd’hui. Cela relève donc de la désinformation et de la rumeur manifeste.

Considérant la situation budgétaire difficile et récurrente de la commune. Celle-ci est connue. Le budget fait l’objet d’un règlement d’office par le préfet depuis deux ans et d’un suivi rigoureux par l’administration communale afin de tenir les objectifs assignés, fruit également d’un travail et de propositions de la commune aux autorités financières.

Considérant le non-respect de la procédure obligatoire d’information de l’assemblée délibérante. Conformément aux dispositions de l’article L. 1612-19 du Code général des collectivités territoriales, « l’avis de la chambre régionale des comptes de La Réunion doit être porté à la connaissance de l’assemblée délibérante, dès sa plus proche réunion ». Il en est de même pour l’arrêté de règlement d’office du préfet. Cette obligation sera respectée lors de la prochaine séance du Conseil municipal prévue pour le 27 septembre 2010.

Par ces considérants, l’ensemble des membres du Conseil municipal issu de la majorité municipale, réuni le 17 septembre 2010 :
1. se dit outré de l’utilisation faite d’une information qui laisse place à une polémique allant à l’encontre de la sérénité nécessaire à un retour à la normale sur Saint-Louis ;
2. prend acte que le préfet, interpellé par cette rumeur, dans le cadre de ses prérogatives propres ait infirmé cette information ;
3. manifeste publiquement son soutien avec leur maire Claude Hoarau, tant dans ce moment difficile de rumeur que dans l’entreprise de redressement général communal dont il est le pilote.


Nouvelle polémique visant la municipalité

Pendant des mois, la commune de Saint-Louis a été placée sous les feux de l’actualité. Bref historique en huit dates :

Octobre 2008 : après la victoire de la liste conduite par Claude Hoarau, c’est l’annulation des élections municipales de mars 2008. Pendant tout le temps qui a suivi, la municipalité a fait l’objet d’harcèlement. Même un livre nauséabond a circulé sur le net pour traiter Claude Hoarau de raciste.

Janvier 2009 : soutenues par un syndicat et l’ex-maire, 89 personnes recrutées en CDD ont demandé que ces contrats soient requalifiés en CDI. Si cela devait être le cas, le coût pour le contribuable serait de 1.5 millions euros et le risque serait alors grand de voir d’autres collectivités refuser tous recrutements de contrats aidés.

Octobre 2009 : de nouvelles élections sont organisées pour au final le même résultat électoral qu’en mars 2008. Du temps et de l’argent sont perdus. Avant, pendant et après la campagne électorale tout a été fait pour tenter de discréditer Claude Hoarau avec par exemple la photo truquée du chauffeur de bus, l’augmentation des impôts à la veille des élections.

Mars 2010 : pour la première fois, Claude Hoarau, a été placé, en « garde à vue ». Le motif était le protocole politique conclu lors des élections de mars 2008. Les faits étant prescrits, on lui a prêté une volonté de « discrimination à l’embauche ». Il n’y a pas eu de « discrimination » puisqu’aucune liste de personnes à recruter n’avait été proposée.

Avril 2010 : Claude Hoarau est placé, pour la seconde fois, « en garde à vue ». Cette fois, on voudrait l’accuser d’achat de voix concernant Mme Sabrina Étang-Sale. Celle-là même qui avait déclaré à la presse « qu’elle avait monté un piège ». Inutile d’en dire plus !

Avril-Mai 2010 : lors du débat sur le vote des taux des impôts et du Compte administratif 2009 les adversaires de la municipalité ont organisé l’intoxication de l’opinion faisant croire à un déficit global de 21 millions d’euros et une augmentation des taux de 44%. Désormais, les choses sont claires, le Compte administratif 2009 présente un déficit de 7 millions d’euros et l’augmentation des taux est de 26% sur la part communale.

Mai 2010 : deux grèves qui ont totalement échouées ont été organisées par un syndicat. 16% pour la première et 12% pour la seconde. Celle-ci a été accompagnée de désordres en centre-ville. Les commerçants ont été contraints de baisser leurs rideaux. Par un texto de l’ex-maire appelant à la manifestation, dont il a reconnu en être à l’origine, tous ont bien compris la tentative de manipulation.

Septembre 2010 : un média annonce le lancement par le préfet d’une procédure de révocation du maire de Saint-Louis par le préfet. Ce dernier dément aussitôt.


La Préfecture dément la fausse nouvelle de RFO

« Michel Lalande, préfet de La Réunion, dément catégoriquement avoir engagé à ce jour une procédure de révocation ou de suspension à l’égard du maire de la commune de Saint-Louis », c’est le contenu du communiqué adressé à la presse et intitulé : "Demande de révocation du maire de Saint-Louis : le préfet dément catégoriquement".



Un message, un commentaire ?



Messages






  • chiche ! que le Préfet révoque Claude Hoareau, mais celui-ci s’en garde bien car s’il y avait de nouvelles élections municipales à St Louis, Monsieur le Préfet sait trés bien que Claude Hoarau serait à nouveau réélu et encore plus massivement qu’aux derniéres élections ! cela serait une giffle pour lui et encore plus pour Halmicaro qui n’a toujours pas accepté le verdict du suffrage universel et qui se cache honteusement derriére toutes ces manoeuvres abjectes !

    Article
    Un message, un commentaire ?


Kanalreunion.com