Actualités

Le Tampon abandonné

Témoignages.re / 21 mai 2012

A l’approche des élections législatives, la Section communiste du Tampon déplore le grave déclin de la commune, et appelle à voter pour Yvan Dejean, une étape pour le changement.

« En juin 2007, Didier Robert est élu député de la 3ème circonscription sous la bannière de la majorité présidentielle. Il déclare ensuite ne plus vouloir faire partie de l’UMP, il déchire sa carte sous les feux des projecteurs et crée Objectif Réunion « qui n’obéira pas aveuglément aux ordres de Paris et sera le véritable défenseur des Réunionnais ». Ce qui ne l’empêche de voter toutes les décisions du gouvernement UMP.
En 2010, il devient président de la Région. Il laisse son poste de député à Madame Jacqueline Farreyrol, chanteuse et adversaire farouche de la langue créole.
Il laisse le poste de maire à Monsieur Paulet Payet, "son fidèle lieutenant". Ses premières décisions régionales sont de casser tous les grands projets, porteurs d’emplois et de progrès pour les Réunionnais. Le clientélisme remplace une politique responsable menée par Paul Vergès.
Madame Farreyrol, dont le rôle de députée a été d’une discrétion exemplaire, abandonne ce poste quand elle est propulsée sénatrice, et la troisième circonscription, objet de tant d’amour de la droite, se retrouve sans député. Monsieur Paulet Payet, le maire désigné, n’a plus l’heur de plaire à Monsieur Didier Robert qui, de son poste de simple conseiller municipal, organise le blocage des orientations municipales en refusant de voter le budget. Il entraine avec lui 27 autres conseillers qui vont l’aider à déstabiliser la commune. Résultat : plus de financements pour les associations ; pas d’animations de loisirs pour 3.000 enfants tamponnais pendant ces vacances scolaires, les trois crèches de la commune en grande difficulté, des parents désemparés, des enfants perturbés et des membres du personnel au chômage.
Et tout ça parce que Monsieur Robert règle ses comptes avec Monsieur Payet sans souci de l’intérêt général.
Dans ce contexte de crise municipale ; Madame Bassire, pressentie par l’UMP pour se porter candidate aux législatives, jette l’éponge, courage, fuyons... Paulet Payet, qui s’était déclaré candidat, se retrouve isolé dans son propre camp.
Face à cette irresponsabilité indigne d’élus, les électeurs de la 3ème circonscription qui veulent un vrai représentant à l’Assemblée nationale voteront pour Yvan Dejean, un candidat disponible, car non cumulard, qui pourra défendre les habitants du Tampon, de Cilaos, de l’Entre-Deux, de La Rivière, avec conviction et dévouement.

Section communiste du Tampon  »


Kanalreunion.com