Actualités

Le temps de la responsabilité est arrivé

Dans deux jours les élections

Manuel Marchal / 8 juin 2012

Il reste deux jours pour que la population crée les conditions d’une victoire totale de la majorité présidentielle le 17 juin à La Réunion. Deux jours pour que puisse se concrétiser la volonté de changement si fortement exprimée lors de l’élection présidentielle.

Le 6 mai dernier, La Réunion a pesé comme jamais dans l’élection du président de la République. Ne représentant que 1% du corps électoral, notre pays a apporté 15% de la majorité de François Hollande. Les 71,5% qu’il a obtenus dans notre île ont été exceptionnels, et c’est Le Port, ville dirigée par Jean-Yves Langenier, candidat communiste dans la seconde circonscription, qui a été le fer de lance de cet élan avec 81,5% des suffrages.
Voilà qui indique d’une part la volonté de changement, et d’autre part celle d’aller vers une société totalement différente que celle dans laquelle nous vivons.

Sortons d’un système injuste

66 ans après l’abolition du statut colonial, et 30 ans après la mise en œuvre de la décentralisation selon la théorie de l’intégration sans assimilation, c’est le mur. 153.000 demandeurs d’emploi, 60% des jeunes au chômage, toujours plus de 100.000 illettrés, la moitié de la population sous le seuil de pauvreté, des prix au moins 50% plus cher qu’en France avec une très petite minorité ayant les revenus suffisant pour acheter cette vie cher, et l’accélération récente du transfert du capital réunionnais dans des sociétés basées à l’extérieur… tous ces indicateurs sont ceux de la plus grande crise jamais connue dans notre île, et cela au moment où la croissance démographique impose d’importants investissements pour accueillir un million d’habitants dans 20 ans. Il est donc clair qu’il n’est plus possible de continuer, la tension est telle qu’une étincelle suffit pour tout embraser comme en février dernier.
Dans ce contexte, le PCR a su faire preuve de responsabilité comme l’a souligné François Hollande dans son discours de Saint-Louis. Le Parti communiste réunionnais a réussi à obtenir pour La Réunion des mesures spécifiques pour faire face à une crise sans équivalent dans la République.
Cela prévoit la structuration de deux grands services pour pérenniser les emplois aidés et les sortir de la gestion municipale. Voilà qui empêchera certains élus de profiter du pouvoir pour faire pression sur ces travailleurs au moment des élections.

Vers la responsabilité

Ces mesures incluent également la relance des grands chantiers, en particulier le tram-train. Mais surtout, elles insistent sur l’autonomie de La Réunion dans les énergies, l’alimentation, la politique de l’emploi en particulier. Cela signifie la fin du cycle de l’intégration, et le début de celui de la responsabilité qui s’appuient sur les formidables atouts du peuple réunionnais et de son pays pour construire le développement durable.
Ce contrat entre le nouveau président de la République et la population a été plébiscité par les Réunionnais, ce sont les 71,5% de François Hollande à l’échelle de l’île. Et c’est dans les municipalités dirigées par des élus PCR que les scores ont dépassé cette moyenne déjà très élevée, cumulant à 81,5% dans la commune de Jean-Yves Langenier.
Avec l’apport important du PCR, les conditions sont donc réunies pour que dimanche donne l’élan pour une victoire totale de la majorité présidentielle.

M.M.


Kanalreunion.com