Actualités

Les autres combats actuels des communistes de Saint-Paul

SAINT-PAUL

Témoignages.re / 14 septembre 2013

La Section PCR de Saint-Paul informe la population Saint-Pauloise : les communistes de Saint-Paul ont dénoncé ce qu’ils considèrent comme des fautes politiques de la part de la majorité municipale PLR.

Les communistes de Saint-Paul dénoncent l’avance de trésorerie de 1,9 million d’euros quasiment gratuitement (à un taux de 1%) octroyée par la Reine-Maire de Saint-Paul, Madame Huguette Bello, pour couvrir les erreurs de gestion de la Présidente de la SEDRE, Madame Huguette Bello, dans le dossier du PRU.

1/ Il y a là un problème de prudence : pourquoi la mairie viendrait apporter de l’argent à une société privée, lorsque les banques elles-mêmes considèrent cela dangereux et refusent d’accorder le prêt.

2/ Il y a là un problème d’équité : la SEDRE ne serait certainement pas la seule entreprises saint-pauloise qui aurait un besoin de trésorerie ; si la mairie se met à remplacer les banques, pourquoi la SEDRE serait-elle la seule bénéficiaire ?

3/ Il y a là un problème de légalité : lorsque Madame Huguette Bello vote en conseil municipal l’octroi d’un bénéfice financier proposé par la Députée-Maire Huguette Bello au profit d’une entreprise privée dirigée par la Présidente Huguette Bello, n’y a-t-il pas là prise illégale d’intérêt, à tout le moins peut-on parler de collusion d’intérêts ?

Les communistes de Saint-Paul dénoncent les dépenses somptuaires de la mairie PLR de Saint-Paul

• Le 22 août dernier le conseil municipal de Saint-Paul se prononçait sur l’acquisition de véhicules pour les besoins des services de la commune (fourgons, utilitaires…). Parmi les véhicules envisagés figurait une voiture de luxe : un monospace de 5 places qui coute 35.000 € !

Pierre Thiébaut est intervenu en conseil municipal pour poser une question : quel est le service de la mairie qui nécessite ce type de véhicule, et pour quels besoins ? Quel est ce service qui doit transporter tous les jours 5 personnes dans un confort grand luxe ? Et quel travail effectuent ces personnes pour nécessiter de dépenser 35.000 € alors qu’il existe des véhicules équivalent à beaucoup moins cher dont les publicités passent à la télé ?

Pas de réponse de Madame la Députée-Maire. C’est Gamarus qui, toujours à sa manière, insultante, a tenté de convaincre jusque dans les rangs de sa majorité qui découvrait l’affaire grâce à Pierre Thiébaut. Serait-il l’intéressé du beau véhicule ?
Autre interrogation de la section communiste de Saint-Paul

Les liens entre Huguette Bello et M. de Chateauvieux.

• Nous savons que Madame Huguette Bello est la marraine d’un des bateaux du Groupe Bourbon, société de Monsieur Jacques de Chateauvieux. D’ailleurs lors du baptême du bateau, la bouteille de champagne ne s’est pas brisée sur la coque du bateau dès la première fois, ce qui est un mauvais signe pour les marins. Nous avons assisté, stupéfaits, au déclassement de 45 hectares de terrains agricoles appartenant à la société CBo Territoria, appartenant alors, aussi, à Monsieur Jacques de Chateauvieux. Pendant ce temps, Madame la Députée-Maire PLR refusait des milliers de demandes de déclassements de petits terrains demandés par d’autres propriétaires de Saint-Paul.

Et qu’apprenons-nous ? Dès ses terrains déclassés, Monsieur Jacques de Chateauvieux les a vendus à des Belges. Soyons clairs : Monsieur Jacques de Chateauvieux a le droit de faire ce qu’il veut de ses terrains et du patrimoine que ses parents lui ont transmis. Nous n’avons rien à dire à ce sujet. Mais, ce n’est le rôle de la commune de l’aider à s’enrichir de la sorte !

En déclassant ces terrains, la valeur des 45 hectares de CBo Territoria a été multipliée par 40 ! D’un coup. Sans rien faire. Ce qui a permis à Monsieur Jacques de Chateauvieux de faire une plus-value inespérée sur la vente de ses actions.

Pourquoi Madame la Reine-Maire PLR Huguette Bello a-t-elle fait un tel cadeau à Monsieur Jacques de Chateauvieux ? Pourquoi refuse-t-elle le déclassement des terrains des Saint Paulois ?

Si ces terrains devaient vraiment être destinés à la construction, la mairie aurait dû les préempter pour y faire construire des logements sociaux. Car, la maire dirige la SEDRE, un bailleur social. C’est l’opinion des communistes de Saint-Paul.

Mais les membres du PLR pensent autrement : le gros a toujours le droit de construire et s’enrichir. Et pour être sûre que le pauvre soit obligé de payer un loyer au gros propriétaire, la mairie PLR de Saint-Paul, Madame Huguette Bello en tête, leur interdit de construire sur leur propre terrain, alors qu’il aurait bien la place ! Le pauvre restera toujours pauvre, avec ce genre d’élue.


Kanalreunion.com