Actualités

Les conservateurs ont de plus en plus peur

Témoignages.re / 1er août 2011

Samedi, "Le Quotidien" a sélectionné un courrier de lecteur signé par un militant communiste du Port. Le contenu de cette lettre anonyme est une attaque personnelle contre Paul Vergès. Elle amène à plusieurs commentaires.

L’attaque sur l’âge
Parmi les choses que ce "militant communiste du Port" a apprises de Paul Vergès en tant que communiste, c’est le courage. Au cours des 50 dernières années, les militants communistes ont sur faire face, avec courage, à la fraude électorale, à la répression, aux manipulations, à l’information, aux camarades trompés par les mensonges des dominants. Le courage, c’est aussi faire face aux aléas de la vie. En quoi l’âge est-il une maladie ?
La semaine dernière, la thèse présentée par Paul Vergès a triomphé lors de la réunion du GIEC. Tout militant devrait se réjouir de ce bon travail communiste.

Au Sénat pour quoi faire ?
Outre le fait que cette question doit être posée à tous les candidats et pas seulement à Paul Vergès, elle amène à deux types de réponses.

Si l’auteur de la lettre est réellement un communiste, il doit avoir bien conscience que pour cette élection sénatoriale, la liste conduite par Paul Vergès s’appuie sur une base plus large qu’il y a 10 ans. Il y a donc une possibilité historique, celle d’avoir dès septembre prochain l’élection d’une sénatrice communiste.
C’est notamment pour cet enjeu que les communistes doivent se mobiliser. Et en atteignant cet objectif, les communistes seront à la hauteur de leurs responsabilités.

Si l’auteur de la lettre n’est pas communiste, alors il doit savoir que les prochaines Sénatoriales pourraient être le moment du basculement du Sénat. Le moment est venu de se mobiliser pour infliger à l’UMP un grave revers. Car si Nicolas Sarkozy perd la majorité au Sénat, il sera considérablement fragilisé en 2012. L’élection de Paul Vergès et Gélita Hoarau augmente les chances de défaite de l’UMP, et si tout se joue à une voix, alors ce sera une fierté pour les communistes réunionnais d’avoir contribué à ce changement.

Ce n’est pas le premier courrier attaquant la candidature de Paul Vergès. Cela montre en tout cas la peur panique qu’inspire l’élection du président de l’Alliance au Sénat chez les conservateurs. Car ces derniers savent très bien que Paul Vergès est un acteur du changement de notre société, et par définition, le conservateur ne veut rien voir changer.


Kanalreunion.com