Actualités

Les électeurs de Martinique et Guyane ont dit non à l’article 74

Référendum dimanche

Témoignages.re / 12 janvier 2010

Les électeurs de deux collectivités de l’Outre-mer avaient à se prononcer sur le passage sous le régime de l’article 74 de la Constitution, les nouvelles compétences devant être définies ultérieurement. Cette proposition de Paris a été refusée, un nouveau vote aura lieu en vue de déterminer l’évolution administrative de la collectivité actuelle.

Dimanche, les électeurs de la Guyane ont rejeté le passage sous le régime de l’article 74 de la Constitution dans une proportion de 69,8%. Ceux de la Martinique ont voté pour leur part à 78,9% contre. Les taux de participation officiels sont de 48,16% et de 55,35% respectivement.
Dans les deux régions ultrapériphériques, la majorité des élus s’étaient rangés dans le camp du oui. La victoire du camp du non, qui a appuyé sa campagne sur la crainte que les électeurs ne perdent différents avantages sociaux, dénote une fracture entre les électeurs et leurs élites politiques.
S’ils avaient voté oui, les électeurs des deux départements auraient vu leur statut changer, avec des compétences fixées ultérieurement par un loi organique qui devait être débattue à Paris.
En votant non, ils ont aussitôt entraîné l’organisation de nouvelles consultations populaires, le 24 janvier. Ces nouveaux référendums visent à déterminer si les électeurs de Guyane et de Martinique souhaitent la fusion de la Région et du Département.


Kanalreunion.com