Actualités

Les Européennes fêtées

Ouverture de la section PCR des Avrions

Jean Fabrice Nativel / 31 juillet 2009

Mercredi, la section du Parti communiste réunionnais des Avirons a fêté son ouverture et la victoire de l’Alliance des Outre-mer aux européennes.

Mercredi dernier, les militants des Avirons ont participé à une réunion à laquelle avait été invités Élie Hoarau, secrétaire général du PCR et élu député réunionnais au Parlement européen le 7 juin dernier, et Jean-Max Hoarau, membre du secrétariat du PCR.
Jean-Max Hoarau a rappelé aux militants qu’ils étaient informés de l’actualité politique grâce au journal "Témoignages" et à la radio "KOI". De plus, il est possible de faire avancer ces deux modes d’informations en s’abonnant d’une part à "Témoignages" et en participant d’autre part aux émissions politiques de "KOI".
Élie Hoarau s’est dit satisfait du résultat obtenu lors de ces élections européennes aux Avirons (16,87%) et a tenu à remercier les militants pour le travail accompli. Nathalie Ah-Vane, membre du Comité central issu du 6ème congrès du PCR, a eu la tâche de mener cette campagne électorale sur la commune et ainsi rassembler les militants du parti.

Lors de la réunion de mercredi, le secrétaire général du PCR a ouvert officiellement la section des Avirons. Sont élus au sein de la section : Nathalie Ah-Nave, secrétaire de section, Jean-Joseph Corré, Jean-Denis Deveaux, Muriel Judith et Axel Zettor, membres du bureau. C’est autour d’un pot de l’amitié que les membres du secrétariat et les adhérents de la section ont conclu la journée.


Rentrée des classes

Attention au porte-monnaie !

Petit tour hier après-midi dans les rues de la capitale. Elles sont à demi bondées d’enfants, d’adolescents venus avec ou sans leurs parents faire des achats. Rentrée des classes oblige ! Pour ce jour, il faut être beau et belle, « in » et pimpant, pimpante. À la mode !
100 euros au minimum, il vous faudra débourser au minimum par enfant : un tee-shirt 20 euros, un pantalon 40, des shoes 40… Multiplier par le nombre d’enfants, la note se révèle salée surtout que le marmaille ne se contente pas d’un tee-shirt mais plutôt de deux.
S’ajoute à l’achat des vêtements, les effets pour l’école, le collège, le lycée, l’université. Et là, attention au porte-monnaie ou à la carte bleue, hélas ! Tout est cher ! Ce qui n’empêche pas à l’exemple de la SRPP, France Télécom et consorts de profiter de ce contexte et d’abuser. Ceci était une parenthèse.
C’est pourquoi, il est nécessaire de sa battre pour une autre vie.

Jean-Fabrice Nativel


Kanalreunion.com