Actualités

Les Français pour un gouvernement d’union nationale

Selon un sondage paru dans "le Journal du Dimanche"

Céline Tabou / 29 avril 2013

D’après un sondage IFOP publié le 28 avril dans le "Journal du dimanche", 78% des interrogés sont favorables à la constitution d’un gouvernement d’union nationale gauche-droite intégrant également des personnalités de la société civile.

JPEG - 77.3 ko
La "une" d’hier du “Journal du Dimanche”. 78% des personnes interrogées pour un gouvernement d’union gauche-droite avec la société civile : le résultat du sondage va à l’encontre de la conception traditionnelle de la politique en France, il est fortement influencé par la crise.

Ces derniers souhaiteraient une union nationale issue des partis de gauche et de droite représentés au parlement. Ceux souhaitant ce type de gouvernement sont à 89% les sympathisants de l’UMP, à 79% ceux du Front national (79%) et 66% des partisans du PS y adhèrent également.

Combattre le chômage

D’après les interrogés, ce gouvernement d’union nationale pourrait être plus efficace pour lutter contre le chômage, 49% estiment qu’il peut appliquer le même raisonnement à la lutte contre la dette publique et les déficits et 45% contre le pouvoir d’achat. Effectuée les 26 et 27 avril, l’enquête est basée sur un échantillon de 961 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. Ces derniers ont fait savoir qu’ils seraient favorables à 78% (tout à fait favorable : 28%, plutôt favorable : 50%), « à ce que François Hollande mette en place un gouvernement d’union nationale, composé de personnalités issues des différents partis politiques de gauche et de droite représentés au Parlement, ainsi que de personnalités issues de la société civile ».

Parmi les représentants choisis pour mener ce gouvernement d’union nationale, 47% souhaitent l’entrée de François Bayrou en cas de remaniement. Parmi les autres noms proposés, l’ex-patronne du PS Martine Aubry récolte 37%, Louis Gallois (34%), Bertrand Delanoë (33%), Claude Bartolone (29%) et Ségolène Royal (27%). Pour les sympathisants de gauche, Martine Aubry est la plus largement souhaitée à 70%, devant le maire de Paris, Bertrand Delanoë (59%), tandis que François Bayrou récolte 52%, contre 45% pour Ségolène Royal, 44% pour Claude Bartolone (44%) et 35% pour Louis Gallois, commissaire général à l’investissement.

Pas « efficace »

Le ministre du Travail, Michel Sapin, a expliqué à l’émission “Grand Rendez-Vous” d’Europe 1, qu’un « gouvernement d’union nationale, ce n’est pas un gouvernement efficace ». Ce dernier a expliqué que « le système politique français n’était pas adapté à ce type de gouvernement », contrairement à l’Italie. Après des élections législatives organisées en février, l’Italie était paralysée par une crise politique. Faute de gouvernement, Pier Bersani, vainqueur des élections sans pour autant être parvenu à créer un gouvernement faute de majorité, a déposé sa démission. Cette dernière a contraint le président de l’Italie, Giorgio Napolitano, à former un nouveau gouvernement. Enrico Letta a été choisi pour former le gouvernement italien. Ce gouvernement d’union nationale est composé de la droite à la gauche, principalement le Parti démocrate de centre gauche, et les partisans de Silvio Berlusconi.

En France, «  nous avons un scrutin majoritaire, il y a une majorité à l’Assemblée nationale, on ne va pas chercher une nouvelle majorité. Cette majorité, elle est là, elle est solide, elle peut débattre en son sein, mais elle soutient l’action du gouvernement et du président de la République » , a indiqué le ministre. De son côté, le site Rue89, « ce fantasme » d’union nationale révèle « le désarroi national et le manque de confiance largement majoritaire dans la capacité d’un seul camp » à porter un véritable projet de sortie de crise.

Céline Tabou


Kanalreunion.com