Actualités

Les mêmes amalgames qu’à Sainte-Suzanne…

Législatives dans la 7ème circonscription

Témoignages.re / 3 mai 2012

Manifestement, la leçon infligée par le peuple de Sainte-Suzanne n’a pas suffi à des médias qui tentent d’entretenir les mêmes amalgames. Car il est clair qu’aucun communiste de Saint-Paul ne se mettra au service des adversaires de son parti.

Comme on le sait, il y a des médias dans l’île dont la priorité — comme pour certains politiciens — est le combat contre le PCR, afin de défendre les intérêts des classes dominantes qui les financent. On vient d’en voir une nouvelle illustration à propos de l’annonce par des anti-communistes saint-paulois de la candidature du premier adjoint au maire de Saint-Paul à l’élection législative du 10 juin dans la 7ème circonscription.
Tout d’abord, ces médias "oublient" de rappeler que le PCR avait proposé à la maire de Saint-Paul d’être sa candidate dans cette circonscription afin d’assurer son élection. Ce qu’elle a refusé, en décidant d’affronter — avec les pires méthodes, insultes et mensonges — le maire du Port et l’adjointe au maire de La Possession désignée comme suppléante.
Ensuite, ces médias anti-communistes n’hésitent pas à se livrer à de grossiers amalgames pour essayer de tromper les électrices et les électeurs. Ainsi, l’un d’eux croit pouvoir annoncer que « la Section communiste de Saint-Paul qui soutient Huguette Bello » a désigné Jean-Marc Gamarus (son premier adjoint) comme candidat dans la 7ème circonscription. Un autre donne la même information en parlant d’un soi-disant « PCR tendance Bello » qui aurait pris cette décision pour les législatives.
C’est vraiment du n’importe quoi ces amalgames ! En effet, il est clair qu’à Saint-Paul, il y a une seule section du Parti communiste réunionnais, qui vient d’être refondée par les militants saint-paulois avec le soutien de la Direction du Parti. Et qu’il n’y a donc aucun communiste à Saint-Paul — même s’il se dit "communiste" — qui soutient Mme Bello (dans la 2ème circonscription) ou M. Gamarus (dans la 7ème).
Ou bien l’on respecte et l’on applique les principes, les valeurs et les décisions du Parti, ou bien on les combat. Et alors, comme l’on est ce que l’on fait, on est communiste ou non, en toute liberté.
À Saint-Paul, des personnes ont choisi d’opposer Jean-Marc Gamarus au candidat désigné par le PCR, Fabrice Hoarau, après le refus de la députée-maire sortante d’assumer cette tâche militante au service du Parti et du peuple réunionnais. Elles en ont parfaitement le droit. Mais si elles étaient communistes, elles seraient membres de la Section communiste de Saint-Paul, elles paieraient leur cotisation au Parti et verseraient leurs indemnités d’élu(e)s au Parti. Est-ce le cas ? Bien sûr que non. Donc…
En fait, tout cela nous rappelle ce qui s’est passé à Sainte-Suzanne il y a quelques mois, où des médias diviseurs du Parti ont parlé pendant plusieurs semaines de « deux sections communistes » et de « trois candidats communistes »… !!! Un amalgame qui tentait de camoufler le refus de certains élus soi-disant "communistes" de ne pas respecter l’engagement qu’ils avaient pris publiquement d’appliquer la solidarité avec le maire communiste Maurice Gironcel, victime d’une décision scandaleuse de l’appareil judiciaire. Eh bien, les électrices et les électeurs de Sainte-Suzanne se sont clairement exprimés lors des dernières municipales en assurant une belle victoire à la liste conduite par Maurice Gironcel. Et où se trouve aujourd’hui la soi-disant « section communiste » de M. Alamélou… ? … !!!


Kanalreunion.com