Actualités

Les MODÉRÉS soutiennent la liste conduite par Paul Vergès

Michel Dennemont représentera les centristes réunionnais au Sénat

Témoignages.re / 10 septembre 2011

Le groupe MODÉRÉS du Conseil général a donné hier sa position pour les Sénatoriales. Il a décidé de soutenir la liste de l’Union pour la défense des Réunionnaises et des Réunionnais où figure Michel Dennemont qui aura la possibilité de siéger au Sénat durant la prochaine mandature.

Fort de 11 élus, le groupe MODÉRÉS est une des composantes de la majorité plurielle qui dirige le Conseil général depuis 2008. Ce groupe s’est constitué au lendemain des dernières Cantonales, par le rassemblement des élus du MoDem, de la Droite sociale et des Divers droite. Comme les deux autres composantes de la majorité, il se situe clairement sur une ligne d’opposition à la politique de casse sociale du gouvernement.
Ibrahim Dindar, Thierry Robert, Nassimah Dindar, Michel Dennemont, Patrick Erudel et André Thien Ah Koon ont précisé hier la position de ce groupe pour les Sénatoriales. C’est lundi dernier que la décision a été prise : soutien à Michel Dennemont, candidat sur la liste de l’Union pour la défense des Réunionnaises et des Réunionnais conduite par Paul Vergès.
Michel Dennemont explique que c’est la seule manière pour les centristes d’avoir un représentant au Sénat. Le membre du groupe MODÉRÉS est en effet en troisième position sur la liste conduite par Paul Vergès. Il rappelle que le nombre de grands électeurs pouvant donner leur voix à un centriste correspond à une centaine de voix. Ce n’est pas suffisant pour obtenir un siège, mais cela peut permettre à une autre liste d’en avoir un deuxième. Si les centristes additionnent leurs forces à celles de l’Alliance, alors le nombre de grands électeurs est compris entre 450 et 460, alors deux sièges sont possibles. Sur la base de cette analyse, Michel Dennemont a eu des contacts avec l’Alliance. Démarche personnelle au départ, ce projet a été soutenu par le groupe des MODÉRÉS.
Sur la liste déposée jeudi à la Préfecture, Michel Dennemont est en troisième position derrière Paul Vergès et Gélita Hoarau, sénateurs sortants. Il indique qu’il siègera au Sénat sur la base de l’engagement de Paul Vergès à démissionner dès qu’il aura terminé sa mission au début de la prochaine mandature. Cet engagement est clair, Paul Vergès le répète lors de chaque rencontre avec les grands électeurs.
L’engagement des MODÉRÉS au sein d’un projet commun pour le développement de La Réunion ne se limite pas à une adhésion de circonstance. C’est un travail de fond qui a commencé pour durer au moins jusqu’en 2014, et le résultat de ces Sénatoriales pèsera sur les Législatives et la Présidentielle. Concernant l’échéance de 2012, Nassimah Dindar précise que « le meilleur candidat sera celui qui apportera à La Réunion les potentialités de son développement ». « Le modèle qui a prévalu depuis de nombreuses années a trouvé ses limites et presque son essoufflement », précise la présidente du Conseil général, « nous sommes là pour défendre La Réunion, défendre les Réunionnais ».

Manuel Marchal


An plis ke sa

Thierry Robert
« Il est tout à fait normal que le groupe des MODÉRÉS apporte son soutien à un de ses membres. Michel Dennemont a su accomplir un travail dans des domaines bien précis. Nous allons permettre à cet élu d’aller plus loin dans sa mission ».

Ibrahim Dindar
« Nous sommes solidaires de la démarche de Michel Dennemont. Elle permet, tout en gardant une liberté de pensée et une autonomie, d’avoir un sénateur centriste. Par le biais de cette solidarité, c’est une volonté de renforcement de la mouvance du centre. Une 4ème force politique est en structuration à La Réunion, à côté du PCR, de l’UMP et du PS ».

André Thien Ah Koon
« Michel Dennemont a été pendant 15 ans mon suppléant. Nous ne sommes pas inféodés à un parti et Michel Dennemont est parmi les plus expérimentés. Il arrive un jour où nous sommes capables de reconnaître les compétences de l’un des nôtres. Nous sommes dans une situation plutôt explosive et il nous appartient de nous unir pour apporter des solutions aux problèmes rencontrés par les Réunionnais ».

Patrick Erudel
« Si on ne prend pas notre avenir en main, personne ne le fera à notre place ».


Kanalreunion.com