Actualités

Les Outre-mers exposent leurs revendications à l’Europe

6 juillet 2010

Témoignages.re / 10 janvier 2011

Le 6 juillet dernier, la Conférence des députés des régions ultrapériphériques de l’Union européenne (RUP) rencontrent le président de la Commission européenne, José Manuel Barroso. Élie Hoarau a la responsabilité de présenter les revendications portées par cette délégation des Outre-mers.

L’Union européenne compte 7 régions qui ont comme point commun un statut spécifique : les RUP, Régions ultrapériphériques. Ce sont les Açores, les Canaries, la Guadeloupe, la Guyane, Madère, la Martinique et La Réunion. Avec la transformation du statut de Mayotte en département, cette collectivité va également rejoindre le groupe des RUP. Ces RUP partagent plusieurs spécificités : éloignement du continent européen, marché domestique peu important, insularité ou isolement. Toutes ces réalités sont reconnues par l’Europe, et grâce à la lutte menée dans les Outre-mers, les politiques décidées par l’Union européenne peuvent être adaptées dans ces territoires. Cela explique pourquoi à La Réunion, les agriculteurs peuvent avoir droit à des aides directes de l’Europe au titre du POSEI. C’est également pour cela que des mesures compensatoires spécifiques ont été autorisées par l’Europe lors de la réforme de son marché sucrier qui avait abouti à une baisse du prix du sucre de 36%.
Les députés des RUP ont décidé de se regrouper en conférence afin de mieux se faire entendre. Ce 6 juillet la conférence des députés des RUP rencontre le président de la Commission européenne, José Manuel Barroso. C’est Élie Hoarau qui a la responsabilité d’exposer la position commune des élus des RUP. Sur la demande du maintien à niveau des fonds structurels européens, le président de la Commission européenne a fait part de ses inquiétudes sur les perspectives financières. Il a demandé aux députés de faire entendre au niveau des États pour que ces crédits puissent être maintenus à leur niveau.
Sur la demande de l’étude d’impact de l’application des Accords de partenariat économique, le président de la Commission a fait part de son accord. Dans les APE, les économies des RUP sont en effet mises en concurrence avec celles de leurs voisins, qui ont un coût de production bien plus bas.
Enfin, Elie Hoarau a présenté une dernière revendication, celle de la création d’un groupe de travail rassemblant la Conférence des députés des RUP et les Commissaires européens traitant de questions touchant les Outre-mers.


Kanalreunion.com