Actualités

« Les postes électifs ne constituent ni une distinction ni une récompense, mais un moyen de faire passer dans les faits des projets de développement »

Décision adoptée à l’unanimité du 7e Congrès du PCR

Témoignages.re / 14 décembre 2011

Lors du 7e Congrès du Parti communiste réunionnais, il a été question d’une charte de l’adhérent. Les quelques principes adoptés par le Congrès du PCR clarifient les responsabilités du candidat à une fonction élective. Ses principes ont été adoptés à l’unanimité des délégués du 7e Congrès du Parti communiste réunionnais, les 3, 4 et 5 décembre 2010 à l’Étang du Gol à Saint-Louis.

« Depuis près d’un demi-siècle, le Parti Communiste Réunionnais a apporté une contribution essentielle au progrès social, à la défense des libertés, au recul du racisme ainsi qu’à l’épanouissement et à la sauvegarde de l’identité et de la culture réunionnaises. C’est pourquoi il est partie intégrante de la vie politique de notre île. Ce sont donc plusieurs générations déjà qui ont consacré et consacrent leur vie à la réalisation d’un idéal de liberté, de progrès et de justice.

Bien longtemps avant la création du Parti Communiste Réunionnais, des femmes et des hommes venus sur cette île, librement ou sous la contrainte, ont lutté pour le respect de droits et de principes essentiels. Hier comme maintenant, ces femmes et ces hommes ont souvent payé ces luttes du prix de leur liberté et parfois de leur vie.

Du fait même de notre situation insulaire et de la diversité de notre peuplement, ces luttes qui ont forgé le peuple de La Réunion se sont toujours déroulées dans des conditions spécifiques, réductibles à aucune autre. Mais celles-ci nous ont enrichis parce que nous nous sommes efforcés d’être attentifs aux profonds bouleversements survenant dans le reste du monde.

C’est cette prise en compte de notre situation spécifique et de ces bouleversements qui a permis de fonder ce parti profondément enraciné dans la société réunionnaise, ouvert au monde et cultivant la solidarité avec les peuples du monde entier.

Au fil des ans, notre société - comme notre parti - a évolué. Le temps permet aujourd’hui de faire la part du positif comme du négatif, tant dans la société réunionnaise que dans les actions entreprises par le PCR depuis sa fondation en 1959.

Cette évolution appelle à un débat constant, le plus large possible, afin d’éclairer l’avenir et de déterminer les actions à entreprendre pour les décennies futures.

D’ores et déjà, l’expérience de près d’un demi-siècle permet de poser quelques principes essentiels pour guider notre engagement et nos actions.

Ces principes sont de deux ordres :

- collectifs,
- individuels.

Ces principes affirmés doivent sans cesse être débattus afin d’en faire les racines d’une société équitable, condition essentielle de là mise en œuvre d’un développement durable.

Les postes électifs ne constituent ni une distinction ni une récompense, mais un moyen de faire passer dans les faits des projets de développement dans le respect des principes ci-dessus énoncés. C’est pourquoi des personnes extérieures au PCR peuvent recevoir l’appui de l’ensemble des signataires de cette charte si elles s’engagent à porter des projets d’intérêt général.

Pour favoriser l’exercice démocratique des responsabilités électives, pour remplir pleinement et dans les meilleures conditions les compétences toujours plus grands que nous revendiquons, pour ces responsabilités, pour contribuer à l’émergence des femmes et de jeunes à des responsabilités, il importe de limiter à un mandat et à une fonction l’activité de l’élu(e), toutes les fois que cela ne favorise pas le renforcement de l’adversaire. »


Kanalreunion.com