Actualités

Les promesses impossibles à tenir de Didier Robert —2—

Témoignages.re / 16 avril 2011

« Je voudrais dire une fois encore ici que je suis plus que jamais déterminé, plus que jamais confiant pour faire triompher une politique du changement, à tous les niveaux, à tous les étages, une nouvelle politique voulue par les Réunionnais »

Dans son discours Didier Robert a mis un point d’honneur à travailler pour les Réunionnais, cependant comme l’a précisé Philippe Jean-Pierre, lors d’une conférence de presse le 12 avril, la suppression des chantiers et des projets porteurs d’avenir pour La Réunion sont « des décisions politiques contestables », mais l’absence d’alternative au développement économique et social des Réunionnais est une « faute ».
En effet, soucieux de mettre en place une « nouvelle politique voulue par les Réunionnais », Didier Robert a tout d’abord rendu service à ces connaissances. En effet, l’explosion du budget de l’IRT a en tout cas coïncidé avec une nouvelle gestion des ressources humaines. Jean-François Sita est vice-président de la Région à la Culture, et il est déjà allé plusieurs fois en Australie pour des résultats peu probants
Didier Robert a travaillé pour le changement des Réunionnais, mais surtout pour soutenir ses « amis » désireux de se présenter aux cantonales, allant jusqu’à créer la désunion au sein même de l’UMP, avec son outil marketing, “La Réunion en confiance". Bon nombre d’élus UMP ont fustigé l’attitude du président de Région qui privilégie le clientélisme et le copinage au développement de La Réunion.


Kanalreunion.com